Fri 17-May-2024

Le ministère de la Santé renouvelle son avertissement sur l’effondrement du système de santé dans la bande de Gaza

lundi 13-mai-2024

Gaza – CPI

Lundi, le ministère palestinien de la Santé à Gaza a renouvelé son avertissement concernant « l’effondrement » du système de santé dans la bande de Gaza, à la lumière de la fermeture continue des postes frontaliers par les forces armées d’occupation à l’entrée de l’aide et du carburant.

Il a déclaré dans un bref communiqué : « Nous confrontons juste en quelques heures l’effondrement du système de santé dans la bande de Gaza, en raison de l’incapacité à acheminer le carburant nécessaire au fonctionnement des générateurs électriques dans les hôpitaux, les ambulances et les moyens de transport. »

La crise de l’aide humanitaire et de l’approvisionnement en carburant entrant dans la bande de Gaza s’est aggravée, après que les forces armées d’occupation terrosite sioniste ont occupé le point de passage terrestre de Rafah, en empêchant l’entrée des camions d’aide et de carburant par celui-ci et par le point de passage de Kerem Shalom, il y a 8 jours.

Cela survient alors que l’ennemi usurpateur néonazi sioniste a fermé le terminal commercial de Kerem Shalom, à la frontière avec Gaza, le 6 mai, coïncidant avec des opérations militaires qui ont mis hors service de nombreux hôpitaux et installations médicales dans toutes les régions de la bande de Gaza.

Les habitants de Gaza souffrent d’une grave pénurie de nourriture et de légumes, en raison de la fermeture continue des points de passage de Rafah et Kerem Shalom, ce qui menace le retour du spectre de la « famine » dans la bande.

Depuis le 7 octobre dernier, l’ennemi occupant sioniste mène une barbare contre Gaza qui a fait plus de 113 000 morts et blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, environ 10 000 disparus, dans un contexte de destruction massive et de famine qui a coûté la vie à des enfants et à des personnes âgées.

L’occupation néonazie sioniste poursuit la guerre génocidaire, malgré la publication d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU visant à arrêter immédiatement les combats, et également malgré le fait que la Cour internationale de Justice exige des mesures immédiates pour prévenir les actes de « génocide » et améliorer la situation humanitaire à Gaza.

Lien court:

Copied