Sat 22-June-2024

Le Monde : les allégations israéliennes des 40 bébés décapités sont mensongères

vendredi 5-avril-2024

Paris-CPI

Le journal Le Monde a mené une enquête qui a abouti à démentir les allégations israéliennes portant sur la décapitation des bébés par les militants de Hamas lors de l’attaque de 7 octobre dernier.

Les médias dans le monde avaient largement répété un récit israélien selon lequel « quarante bébés décapités auraient été retrouvés dans le kibboutz Kfar Aza », alors que ce massacre « n’a jamais eu lieu ni à Kfar Aza ni dans aucun autre kiboutz », comme l’avait confirmé au Monde le bureau de presse du gouvernement israélien.

Le journal français s’est demandé comment une telle rumeur, reprise même par le président américain, a été fabriquée pour prendre une telle ampleur extraordinaire sans que les autorités israéliennes ne prennent aucune mesure pour la combattre, au contraire elles l’ont exploitée pour manipuler les médias.

L’envoyé du journal était parmi les dizaines de journalistes étrangers qui avaient participé à la visite organisée par l’armée d’occupation israélienne pour le kibboutz de Kfar Aza où 60 personnes ont été tuées.

Au cours des 90 minutes de la visite, les journalistes ont vu des cadavres dans des caisses ou, ceux des combattants de Hamas, qui jonchaient dans les rues, mais pas de bébés décapités. Ces derniers n’existaient que sur les réseaux sociaux, même les soldats israéliens ni les organisations de secours n’avaient évoqué de telles horreurs, ni les nier d’ailleurs.

Le journaliste de Le Monde a assuré avoir publié son témoignage sur X le lendemain de la visite, mais il a remarqué que son poste n’était plus visible en France et dans un nombre de pays européens, ce qui l’avait convaincu que ce récit est mensonger.

Un journaliste israélien a catégoriquement nié avoir véhiculé le récit de 40 enfants décapités à Kfar Aza qui était rapporté par Michel Levy, un médecin réserviste parlant la langue française.

La rumeur est partie de la journaliste israélienne de « i24 news », Nicole Zedeck qui a assuré que « 40 enfants ont été transportés sur des brancards » quoi qu’elle ne les ait pas vus réellement.

Le porte-parole du gouvernement israélien a repris le soir le mensonge du journal « i24 news », pour que le récit soit relayé par CNN, le porte-parole de l’armée israélienne, les journaux populaires anglais alors que les médias français étaient plus circonspects ne parlant que de trois enfants tués seulement, tout en appelant à la prudence.

Le ministère israélien des affaires étrangères a assuré dans une vidéo le récit des « bébés tués par les terroristes de Hamas » et qu’il détient des preuves qui assurent leur décapitation.

Le président Biden a prétendu avoir vu « des images des terroristes qui coupaient les têtes des enfants ».

Ces informations mensongères, assurent des spécialistes, sont devenues des armes utilisées par les israéliens pour manipuler l’opinion publique et internationale.

Le journal « i24 news » n’a démenti la rumeur que le 30 novembre, après environ deux mois de sa création. Le journal a assuré que malgré son démenti, la rue israélienne relate le récit comme s’il était vrai.

Lien court:

Copied