Thu 22-February-2024

L’occupation continue ses crimes à l’hôpital Al-Amal

dimanche 11-février-2024

Gaza – CPI

L’armée d’occupation a poursuivi le crime de génocide et a insisté en prenant d’assaut l’hôpital Al-Amal, en l’assiégeant pour le 21e consécutif. Dans une nouvelle étape, en confisquant les clés des ambulances et des véhicules administratifs pour empêcher leur utilisation de porter secours aux blessés dans la bande de Gaza.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré, samedin dans un communiqué, les forces d’occupation ont volé toutes les clés des ambulances et des véhicules administratifs, après avoir pris d’assaut l’hôpital Al-Amal à Khan Younis.

Il a souligné que cela s’inscrit dans le contexte des efforts de l’occupation pour empêcher l’équipage de conduire des véhicules, à la lumière du siège continu et du ciblage de l’hôpital pour le 21e jour consécutif.

La Santé mondiale exprime son inquiétude

Pour sa part, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré : « Nous sommes très préoccupés par les informations faisant état d’un raid contre l’hôpital Al-Amal à Khan Younis. »

« Nous demandons la libération immédiate des patients et des agents de santé de l’hôpital Al Amal », a-t-il ajouté.

Le nombre de martyrs à Gaza augmente

Pour le 127e jour consécutif, l’armée d’occupation nazie sioniste poursuit son agression contre la bande de Gaza, avec le soutien américain et européen, alors que ses avions bombardent les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et des maisons civiles palestiniennes, les détruisant au-dessus des têtes de leurs habitants, en empêchant l’entrée de l’eau, de la nourriture, des médicaments et du carburant.

L’agression génocidaire continue de l’occupation nazie contre Gaza a entraîné la mort de 28 064 martyrs et la blessure de 67 611 autres blessés, en plus du déplacement de plus de 85 % (environ 1 900 000 de personnes) de la population de la bande, selon les autorités de la bande et les organismes et organisations de la communauté internationale.

Lien court:

Copied