Tue 25-June-2024

Le moral sioniste sapé…coopération et solidarité inter palestinienne face au génocide.

vendredi 17-mai-2024

Gaza – Centre d’information palestinien

A cause de l’attaque lancée par l’armée de l’occupation sioniste, la ville de Rafah connait actuellement une grande vague de déplacements forcés de ses habitants vers les zones du centre de la ville de Gaza et particulièrement vers Deir Al-Balah. Ces déplacements ont donné l’occasion à l’émergence de grande solidarité entre les palestiniens.  Les personnes déplacées qui se sont retrouvées bloquées et obligés de fuir l’enfer des bombardements néonazis et des horribles massacres ne savent désormais plus où aller et vers qui chercher refuge.

Cependant, la noblesse du peuple palestinien est apparue à travers des campagnes individuelles et collectives visant à abriter les déplacés et à leur trouver un logement sous les menaces de la guerre génocidaire. Le correspondant du Centre d’information palestinien déclare : Selon les rapports de l’ONU, plus de 400 000 Palestiniens ont été déplacés de Rafah vers les régions du centre et de Mawasi.

Il a expliqué que les habitants de Deir al-Balah poussés par les valeurs d’hospitalités ont ouvert leurs maisons et leurs terres aux personnes déplacées pour qu’elles puissent s’y réfugier gratuitement, d’une manière qui exprime l’étendue de la solidarité des Palestiniens les uns envers les autres et leur position d’unité face à la crise que leur impose la guerre du génocide.

Le citoyen Yahya Bashir de Deir al-Balah a attribué aux déplacés le terrain de 3 dunums(0.3 ha) qu’il possède et a confirmé que le terrain suffisait pour y ériger 300 tentes et qu’il y avait un puits d’eau et tout le nécessaire pour les déplacés, sans demander aucune compensation. Il a expliqué qu’avec ce travail, il se rapproche de Dieu et exprime les valeurs ancestrales d’hospitalité des Palestiniens et leur solidarité du peuple dans un contexte aussi impérieux que ce génocide.

L’exemple de Bashir n’est pas le seul, au contraire, des messages se sont répandus sur les réseaux sociaux concernant des parcelles de terrain, des maisons et des espaces mis à la disposition des déplacés et destinés à les abriter sans aucune compensation, exprimant l’étendue de la cohésion et de la solidarité dans les circonstances difficiles de guerre génocidaire.

Un exemple de solidarité encore, est l’initiative de certains chauffeurs de transporter les déplacés et leurs biens sans aucune compensation, compte tenu du coût énorme du transport dû au manque de diesel, d’essence et de tout carburant. Des jeunes hommes ont également distribué de l’eau et de la nourriture aux personnes déplacées sur la plage de Deir al-Balah.

Les Gazaouis ne donnent pas uniquement des leçons de résistance et de résilience, mais enseignent à tout le monde une morale dont des grandes puissances de notre monde font défaut.

Lien court:

Copied