Wed 24-July-2024

L’Occupation a empêché l’entrée de l’aide à Gaza depuis 64 jours

mardi 9-juillet-2024



Gaza – CPI

Le bureau des médias du gouvernement a déclaré que l’Occupation nazie sioniste empêche depuis 64 jours l’entrée de l’aide dans la bande de Gaza, ce qui laisse présager une augmentation du nombre de décès dus à la faim, notamment parmi les enfants.

Le journaliste gouvernemental a confirmé dans un communiqué que l’armée d’Occupation « néonazie sioniste » continue de commettre le crime d’empêcher l’entrée de l’aide et de la nourriture dans la bande de Gaza, de fermer complètement les passages pendant 64 jours consécutifs, dans un contexte d’aggravation de la famine et de persistance de la situation catastrophique et du crime de génocide qu’elle commet contre des civils, des enfants et des femmes pour le10e mois consécutif.

Il a souligné que l’Occupation terroriste sioniste s’efforce d’intensifier la politique de famine dans les gouvernorats de la bande de Gaza, et profondément dans les gouvernorats de Gaza et du Nord, à travers la fermeture des points de passage de l’aide humanitaire, le ciblage des magasins de nourriture et des installations de production, en violation flagrante de toutes les conventions internationales qui stipulent le droit à l’alimentation comme un droit humain fondamental.

Il a souligné que l’aggravation de la famine dans la bande de Gaza perpétrée par l’Occupation fasciste sioniste en violation de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui stipule le droit à la nourriture comme un droit humain fondamental, et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, qui stipule le droit d’être à l’abri de la faim.

Il a déclaré : La réalité dans la bande de Gaza confirme que l’ennemi usurpateur « nazi sioniste » n’a pas pris les mesures nécessaires pour fournir de la nourriture et atténuer l’impact de la faim dans les gouvernorats de la bande de Gaza, et toutes les lois internationales interdisent de pratiquer la faim aux civils comme moyen de guerre ou de combats lors de conflits armés internationaux et non internationaux, et cette interdiction est mise en œuvre. Les violations de l’Occupation terroriste sioniste contre les civils dans la bande de Gaza les exposent à la faim en les privant de sources de nourriture et de fournitures.

Il a condamné dans les termes les plus fermes la décision de l’Occupation « nazie sioniste » et l’accord américain visant à empêcher l’entrée de l’aide dans la bande de Gaza comme arme de guerre contre les civils et comme outil de pression politique, car ces politiques ont conduit à l’approfondissement de la situation de la crise humanitaire subie par 2 400 000 de civils palestiniens, et a également conduit à un renforcement de la pression sur la population de la bande de Gaza et à la privation de ses droits fondamentaux.

Il a tenu l’entité usurpatrice nazie sioniste et l’administration américaine entièrement responsables de la poursuite du crime de famine contre notre peuple palestinien, qu’il s’agisse d’une guerre génocidaire ou d’un obstacle à l’entrée de l’aide.

Le bureau des médias du gouvernement a appelé la communauté internationale, les Nations Unies, diverses organisations internationales et tous les pays du monde libre à faire pression sur l’Occupation « nazie sioniste » et sur l’administration américaine pour mettre fin à la guerre génocidaire, ouvrir les passages et apporter immédiatement de l’aide et de toute urgence, tout en appelant également à intensifier les efforts internationaux pour lever le siège de la bande de Gaza.

Lien court:

Copied