Wed 24-July-2024

8 sionistes blessés et des incendies dans le Golan après un bombardement intensif du Hezbollah

lundi 8-juillet-2024

Liban- CPI

Huit sionistes ont été blessés, dont cinq soldats, et des incendies ont éclaté dans le nord de la Palestine occupée, à la suite d’un intense bombardement par le Hezbollah libanais sur la région de la Galilée supérieure.

La radio de l’armée d’Occupation nazie sioniste a rapporté que trois sionistes ont été blessés, l’un grièvement, après le tir d’un missile antichar depuis le Liban, touchant un bâtiment dans la Galilée occidentale. Cinq soldats ont également été blessés, l’un d’eux grièvement, lors d’un bombardement du Hezbollah visant la région de la Galilée.

Le journal « Times of Israel » a cité l’armée occupante sioniste confirmant la blessure d’un soldat dans un bombardement de roquettes visant un site militaire près de Zar’it, au nord de la Palestine occupée.

Plus tôt, les services médicaux sionistes ont signalé la blessure grave d’un sioniste à Kfar Zeitim et plusieurs incendies autour de Tibériade, à la suite du tir de missiles par le Hezbollah. »

Yedioth Ahronoth rapporte que 10 équipes de pompiers et 6 avions travaillent dans la région de la Basse Galilée pour éteindre les incendies provoqués par des roquettes lancées depuis le Liban.

La commission des pompiers et des secours hébreux a déclaré que ses équipes luttent contre 3 foyers d’incendie après la chute de roquettes dans la Haute et la Basse Galilée.

L’armée d’Occupation terroriste sioniste a rapporté qu’environ 20 roquettes ont été tirées depuis le Liban vers la Basse Galilée, tandis que la radio de l’armée de l’entité usurpatrice sioniste a signalé le lancement de 60 roquettes sur le mont Méron.

De son côté, le Hezbollah a déclaré avoir ciblé le site de Beyada avec des armes à missiles, causant des dommages directs. Il a également annoncé avoir fait des morts et des blessés lors du bombardement de mouvements militaires d’Occupation nazie sioniste à la base de Birkit Risha avec des missiles guidés.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le Hezbollah a affirmé avoir bombardé la base de Nimra à l’ouest de Tibériade avec des dizaines de roquettes Katyusha en réponse à l’assassinat perpétré hier par l’armée israélienne dans la région de Baalbek à l’est du Liban. En réponse, l’armée d’Occupation terroriste sioniste a mené des frappes aériennes à une profondeur de 25 kilomètres à l’intérieur du Liban, similaire aux frappes du Hezbollah.

Le Hezbollah a déclaré avoir ciblé des équipements d’espionnage sur le site du moine sioniste, confirmant une frappe directe et affirmant avoir également bombardé le site de Baghdadi sioniste avec des armes à missiles.

Les sirènes d’alarme ont retenti ce matin, dimanche, dans certaines zones du nord de l’entité usurpatrice sioniste pour la première fois depuis le début des affrontements frontaliers.

Ce regain de tensions survient après une frappe aérienne sioniste, hier, samedi, visant une voiture dans la ville de Chaath dans la région de Bekaa à l’est du Liban, après quoi le Hezbollah a annoncé la mort d’un de ses soldats dans les affrontements frontaliers, portant leur bilan à 361 morts.

Dans le sud du Liban, des sources médiatiques ont rapporté que l’artillerie d’Occupation sioniste avait bombardé les périphéries des villages de Yaroun et Maroun al-Ras.

Lien court:

Copied