Wed 24-July-2024

Torture: les yeux saillants du prisonnier Badr Dahlan témoignent l’atrocité de l’administration pénitentiaire d’Occupation

dimanche 23-juin-2024



Deir al-Balah – CPI

Une fois de plus, la photo d’un jeune Palestinien résume les tragédies auxquelles les détenus palestiniens sont exposés dans les prisons de l’Occupation néonazie sioniste.

Badr Dahlan, âgé de 30 ans, a été arrêté par les forces armées d’Occupation terroriste sioniste, depuis la ville de Khan Younis, pendant un mois et a été libéré de prison, hier jeudi, les yeux saillants, le visage pâle et le corps émacié.

Le correspondant de notre CPI a indiqué que Dahlan, âgé 30 ans, a traversé des « conditions difficiles » pendant sa détention, car il a été soumis à des violations et à des actes brutaux de torture.

Badr a résumé ce qui lui est arrivé dans les prisons de l’Occupation nazie sioniste, au cours du mois avec le mot « cauchemar ».

Des traces de torture sont apparues sur Dahlan, notamment sur son visage, ses mains et diverses parties de son corps.

Sous l’état d’étonnement et de choc qu’il ressentait encore, Dahlal a déclaré aux journalistes et aux médecins de l’hôpital des martyrs d’Al-Aqsa qu’il avait été arrêté, il y a environ un mois, dans la ville de Khan Younis, au sud de la bande de Gaza.

« J’ai été sévèrement battu lors de mon arrestation. » A-t-il révélé.

Dahlan a expliqué qu’il ne sait pas où se trouve actuellement sa famille et que des citoyens lui ont dit que Khan Younis avait subi de grandes destructions à la suite de la guerre.

Dahlan ne sait pas où aller après avoir été transféré à l’hôpital des martyrs d’Al-Aqsa, dans la ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, pour y recevoir des soins après sa libération.

Il a noté qu’il « avait l’impression qu’il allait mourir ».

La façon dont il parlait n’était pas non plus naturelle ; Cela a été gâché par des bégaiements et une confusion illogique entre les sujets et les autres. Cela suggère qu’il souffre de graves troubles psychologiques dus aux tortures qu’il a subies dans les prisons de l’entité usurpatrice néonazie sioniste.

L’un des médecins qui suit le cas du jeune homme Badr Dahlan à l’hôpital des martyrs d’Al-Aqsa affirme qu’il a été soumis à de graves tortures dans les prisons d’Occupation terroriste.

Le médecin a expliqué dans un entretien avec le correspondant de notre CPI que Badr avait besoin d’un traitement physique et psychologique intensif, pour tenter de le débarrasser de l’état dans lequel il souffre.

Dahlan apparu dans un état d’étonnement et de choc résume explicitement l’atrocité des horribles violations, de la torture et de la privation de sommeil, de nourriture et de traitements auxquels les détenus de Gaza sont soumis dans les prisons d’Occupation nazie sioniste.

Lien court:

Copied