Sat 20-July-2024

Le docteur Iyad Al-Rantissi mort suite à la torture dans les prisons d’occupation

mercredi 19-juin-2024

Gaza-CPI

Le journal hébreu Haaretz a révélé – mardi soir – le martyre du docteur Iyad Al-Rantisi de la bande de Gaza à la suite de la torture dans les prisons de l’occupation israélienne.

Selon « Haaretz » ; Le docteur Iyad Al-Rantisi a été martyrisé lors d’un interrogatoire par le Shin Bet, 6 jours après son arrestation, en novembre dernier.

Le Dr Al-Rantisi dirigeait le service des femmes de l’hôpital Kamal Adwan, dans le nord de la bande de Gaza. Il a été arrêté le 11 novembre 2023 dans la prison « Shikma » du Shin Bet.

Les forces d’occupation ont arrêté le Dr Iyad Al-Rantisi à un poste de contrôle des forces d’occupation alors qu’il tentait de quitter Gaza pour se rendre au sud de la bande de Gaza.

En réponse à cette annonce, le ministère palestinien de la Santé a appelé toutes les institutions internationales et de défense des droits de l’homme à révéler le sort de dizaines de personnels de santé qui ont été kidnappés dans des hôpitaux alors qu’ils accomplissaient leur devoir humanitaire.

Le Dr Iyad Al-Rantisi est le deuxième médecin de Gaza qui a été martyrisé dans les prisons d’occupation pendant la guerre sanglante; Le premier était le Dr Adnan Al-Barash, qui dirigeait le service orthopédique de l’hôpital Al-Shifa dans la ville de Gaza.

Le bureau des médias du gouvernement a déclaré : L’exécution par l’occupation « israélienne » du Dr Iyad Al-Rantisi dans les prisons est un crime horrible qui nécessite une enquête internationale, appelant à la libération de 310 membres du personnel médical qui sont soumis à la torture.

Il a ajouté : C’est avec plus de tristesse et de douleur que nous avons reçu la nouvelle de l’exécution par l’occupation « israélienne » du Dr Iyad Al-Rantisi, chef du service de maternité de l’hôpital Kamal Adwan, dans les prisons de l’occupation, sous la torture. Il a été arrêté il y a des mois et emmené dans les cellules des prisons de l’occupation, puis exécuté.

Les premiers rapports reçus sur le martyr, Dr. Iyad Al-Rantisi a déclaré que l’occupation l’a exécuté avec la force des geôliers « israéliens », qui l’ont soumis à la torture avec des décharges électriques et ont pratiqué diverses formes de torture contre lui, ce qui a conduit à son martyre il y a des mois, mais l’occupation a caché son martyre et n’a pas annoncé son crime brutal.

Il a souligné que ce crime nous rappelle un crime antérieur au cours duquel l’occupation a exécuté le Dr Adnan Al-Barsh dans les prisons après l’avoir soumis à une torture systématique. Il nous rappelle également le crime de l’occupation qui a exécuté 499 membres du personnel médical, le crime de l’occupation consistant à arrêter 310 membres du personnel médical qui ont été soumis à de graves tortures dans les prisons dans le cadre de leur extermination et de leur exécution devant… Un silence international terrible et sans précédent.

Il a tenu l’occupation « israélienne » et l’administration américaine entièrement responsables de la vie et de la sécurité du personnel médical, qu’il s’agisse de ceux qui sont encore détenus par l’armée d’occupation ou de ceux qui travaillent dans les hôpitaux et divers centres médicaux.

Il a appelé la communauté internationale à fournir une protection juridique au personnel médical palestinien et à lui permettre de travailler librement en temps de guerre sans craindre d’être arrêté et sans menace de mort ou d’assassinat, conformément à la Quatrième Convention de Genève et aux normes internationales et humanitaires.

Il a appelé la communauté internationale et les organisations internationales de défense des droits de l’homme à ouvrir une enquête internationale sur les crimes d’arrestation et d’exécution de personnel médical palestinien aux mains de l’occupation « israélienne », notamment les cas d’exécution des deux médecins Iyad Al -Rantisi et Adnan Al-Barsh, et de déférer les criminels impliqués dans ces crimes devant les tribunaux internationaux pour jugement.

Il a également appelé la communauté internationale et les institutions internationales, humanitaires et des droits de l’homme à faire pression sur l’occupation « israélienne » pour qu’elle libère de toute urgence tous les médecins, infirmières et travailleurs du secteur de la santé palestinien immédiatement, de toute urgence et sans délai.

Lien court:

Copied