Sat 20-July-2024

Sondage : 61 % des habitants de Gaza ont perdu au moins une personne dans la guerre

jeudi 13-juin-2024



Ramallah – CPI

Un sondage d’opinion, réalisé par le Centre palestinien de recherche politique et d’enquête, a montré qu’environ 80 % des habitants de la bande de Gaza ont perdu un proche ou au moins a été blessé lors de l’agression génocidaire continue contre Gaza, depuis le 7 octobre dernier.

Le Centre palestinien a publié les résultats d’une étude de reconnaissance qu’il a menée à la fois dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, entre le 26 mai et le 1er juin, et centrée sur la bataille du « déluge d’Al-Aqsa », la guerre qui a suivi et les « attaques terrestres d’Occupation sioniste ».  » L’invasion et les souffrances humaines sans précédent, contre les habitants de la bande de Gaza, les atrocités de la guerre et le débat sur l’avenir de la bande de Gaza après la guerre.


Il explique : « La collecte de données n’inclut pas la zone assiégée du nord de la bande de Gaza, qui est une zone qui connaît une famine croissante, selon les rapports internationaux. »

Concernant les victimes parmi les habitants de la bande de Gaza, 61% déclarent qu ‘ »un ou plusieurs membres de leur famille ont été tués pendant la guerre actuelle, tandis que 65% déclarent qu’un ou plusieurs membres de leur famille ont été blessés pendant cette guerre ».

Concernant l’accès à la nourriture ou à l’eau, « seulement 26 % des habitants de la bande de Gaza parviennent à atteindre un endroit où ils peuvent obtenir de l’aide, tandis que 72 % déclarent qu’ils le peuvent, mais avec de grandes difficultés ou de grands risques, tandis que 2 % déclarent qu’ils ne le peuvent pas. »

En outre, 64 % des habitants de Gaza ont déclaré « avoir assez de nourriture pour seulement un ou deux jours, tandis que 36 % déclarent qu’ils n’ont pas assez de nourriture pour un ou deux jours », selon le sondage.

Selon le Centre palestinien de recherche, « la taille de l’échantillon dans ce sondage était de 1 570 personnes, dont 760 personnes interrogées face à face en Cisjordanie (dans 76 zones résidentielles) et 750 personnes dans la bande de Gaza (dans 75 zones résidentielles). »

Depuis le 7 octobre dernier, l’armée d’Occupation terroriste sioniste a poursuivi son agression contre la bande de Gaza, avec le soutien américain et européen, alors que ses avions bombardent les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et des maisons civiles palestiniennes, les détruisant au-dessus des têtes de leurs habitants, tout en empêchant l’entrée de l’eau, de la nourriture, des médicaments et du carburant.

L’agression génocidaire d’Occupation nazie sioniste continue contre Gaza a tué 37 202 martyrs et blessé 84 932 autres, en plus du déplacement d’environ 1 700 000 de personnes du secteur dévasté, selon les données des Nations Unies.

Lien court:

Copied