Sat 20-July-2024

Santé Mondiale : 32 décès dans la bande de Gaza à cause de la malnutrition

mercredi 12-juin-2024

New York – CPI

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que l’organisation avait recensé « 32 décès à Gaza dus à la malnutrition, dont 28 cas d’enfants de moins de cinq ans ».

Il a ajouté dans un communiqué mercredi : « Depuis le 7 octobre, nous avons documenté 480 attaques contre des établissements de santé en Cisjordanie, entraînant 16 morts et 95 blessés. »

De son côté, le ministère de la Santé de la bande de Gaza a averti aujourd’hui mercredi que « les hôpitaux, les centres de santé et la seule station d’oxygène de la ville de Gaza (nord) ont été arrêtés » en raison du contrôle continu et de la fermeture des points de passage par l’armée d’occupation israélienne.

Le ministère a déclaré, dans un communiqué obtenu par le Centre d’information palestinien :  » À la lumière de l’agression israélienne continue contre la bande de Gaza et de son contrôle sur les points de passage, nous avertissons que les hôpitaux, les centres de santé et la seule station d’oxygène du gouvernorat de Gaza s’arrêtera. »

Le ministère a expliqué que la station d’oxygène dans le gouvernorat de Gaza est « la seule source qui approvisionne en oxygène les établissements de santé et les patients chroniques ».

Il a ajouté : « L’arrêt du travail expose la vie de dizaines de malades et de blessés à une mort inévitable. »

Il a déclaré que ne pas introduire de carburant diesel pour faire fonctionner le générateur alimentant les réfrigérateurs destinés au stockage des médicaments et la station d’oxygène expose « les médicaments à l’intérieur des réfrigérateurs à des risques de dommages ».

Le ministère a appelé « les institutions internationales et humanitaires concernées à apporter le carburant nécessaire au fonctionnement des générateurs et de la station d’oxygène, ainsi qu’à apporter les générateurs électriques et les pièces détachées nécessaires à la maintenance ».

Le 7 mai, l’armée d’occupation israélienne a pris le contrôle du poste frontière de Rafah avec l’Égypte, un jour après que Tel-Aviv a annoncé le début d’une opération militaire dans la ville peuplée de personnes déplacées, ce qui a exacerbé les conditions sanitaires et humanitaires.

Depuis le 7 octobre dernier, l’armée d’occupation israélienne a poursuivi son agression contre la bande de Gaza, avec le soutien américain et européen, alors que ses avions bombardent les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et des maisons civiles palestiniennes, les détruisant au-dessus des têtes des habitants et empêchant l’entrée de l’eau, de la nourriture, des médicaments et du carburant.

L’agression continue de l’occupation contre Gaza a entraîné la mort de 37 202 personnes et la blessure de 84 932 autres, en plus du déplacement d’environ 1,7 million de personnes de la bande, selon les données des Nations Unies.

Lien court:

Copied