Wed 24-July-2024

Qatar : Nous avons reçu une réponse du Hamas et des factions concernant l’accord d’échange de prisonniers

mercredi 12-juin-2024

Doha – CPI

L’État du Qatar a déclaré qu’avec l’Égypte « ils avaient reçu une réponse du mouvement de résistance palestinien Hamas et des factions palestiniennes concernant la proposition d’un cessez-le-feu et d’un accord d’échange de prisonniers ».

Il a confirmé dans un communiqué reçu mardi soir par le Centre d’information palestinien que « leurs efforts de médiation conjoints (de l’Égypte et du Qatar) avec les États-Unis se poursuivront jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé ».

Il a souligné que « les médiateurs étudieront la réponse et se coordonneront avec les parties concernées concernant les prochaines étapes ».

Pour sa part, le ministère qatari des Affaires étrangères a déclaré : « Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères ont reçu aujourd’hui à Doha Ismail Haniyeh, chef du bureau politique du mouvement Hamas, et Ziad al-Nakhalah, secrétaire général du mouvement Jihad islamique. .

Il a ajouté mardi dans un communiqué : « Au cours de l’entretien, la réponse du Hamas et des factions à la proposition de trêve et l’évolution de la situation à Gaza ont été examinées, et les efforts de médiation en cours pour mettre fin à la guerre dans la bande de Gaza ont été discutés. »

À son tour, la Maison Blanche a déclaré : « Nous avons appris que le Hamas a apporté sa réponse au Qatar et à l’Égypte et nous sommes en train de l’évaluer. »

Il a ajouté : « Il est utile que nous ayons reçu la réponse du Hamas à la proposition, et nous réservons nos commentaires jusqu’à ce qu’elle soit examinée ».

Le président américain Joe Biden a présenté un plan visant à parvenir à un accord d’échange de prisonniers entre l’occupation et le Hamas et à mettre fin à l’agression de l’occupation contre la bande de Gaza, dans un discours qu’il a prononcé le 31 du mois dernier, au cours duquel il a présenté une proposition dans ce sens, composée de 3 étapes.

Il est à noter que la proposition américaine est dépourvue de tout texte explicite et clair visant à lever le siège de la bande de Gaza. Elle se limite plutôt à parler de « l’ouverture des postes frontaliers et de la facilitation de la circulation des résidents et du transport des marchandises ».

Depuis le 7 octobre dernier, l’armée d’occupation israélienne a poursuivi son agression contre la bande de Gaza, avec le soutien américain et européen, alors que ses avions bombardent les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et des maisons civiles palestiniennes, les détruisant au-dessus des têtes des habitants et empêchant l’entrée de l’eau, de la nourriture, des médicaments et du carburant.

L’agression continue de l’occupation contre Gaza a entraîné la mort de 37 164 martyrs et la blessure de 84 832 autres, en plus du déplacement d’environ 1,7 million de personnes de la population de la bande, selon les données des Nations Unies.

Lien court:

Copied