Tue 25-June-2024

Algérie : La résolution du Conseil de sécurité n’est pas idéale, mais elle offre une lueur d’espoir aux Palestiniens

mardi 11-juin-2024

Gaza – CPI

Le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations Unies, l’ambassadeur Ammar Benjameh, a confirmé lundi que son pays avait voté en faveur de la résolution pour donner une chance à la diplomatie de parvenir à un accord qui mettrait fin à « l’agression contre le peuple palestinien qui se poursuit depuis un certain temps ». Il a déclaré : « Ce texte n’est pas idéal, mais il offre une lueur d’espoir aux Palestiniens, car l’alternative est la poursuite des massacres et des souffrances du peuple palestinien. »

Il a souligné que « la poursuite de la barbarie pratiquée par les forces d’occupation ne fera qu’entraîner davantage de morts injustifiées, comme nous en avons été témoins cette semaine dans le camp de réfugiés de Nuseirat », ajoutant que « de tels crimes contre l’humanité » ne peuvent rester impunis.

Il a averti que si les ordonnances de la Cour internationale de Justice ne sont pas appliquées et que les responsables ne sont pas tenus pour responsables, « un nouveau génocide se profile à l’horizon ». « Il est clair que si les causes profondes ne sont pas correctement traitées, de nouvelles tragédies, catastrophes et davantage de souffrances sont inévitables », a déclaré Ben Jama, soulignant que l’objectif doit être de mettre fin à l’occupation.

Il a souligné que l’Algérie restera déterminée à soutenir le peuple palestinien jusqu’à ce qu’il obtienne ses droits, notamment l’autodétermination et la création de son Etat avec Jérusalem pour capitale.

Le Conseil de sécurité adopte une résolution pour un cessez-le-feu immédiat

Quatorze États membres du Conseil de sécurité ont voté en faveur du projet de résolution soumis par les États-Unis d’Amérique, tandis que la Russie s’est abstenue de voter.

La proposition américaine, dans sa première phase, comprend un cessez-le-feu immédiat et complet avec la libération et l’échange de prisonniers, le retrait des forces d’occupation israéliennes des zones peuplées de Gaza et le retour des civils palestiniens dans leurs foyers et leurs quartiers dans toutes les zones de Gaza, y compris le nord, ainsi qu’une distribution en toute sécurité d’une aide humanitaire efficace et généralisée dans toute la bande de Gaza à tous les civils palestiniens dans le besoin, y compris des logements fournis par la communauté internationale.

La deuxième phase comprend une cessation permanente de la guerre en échange de la libération de tous les prisonniers de Gaza et d’un retrait complet des forces d’occupation de la bande de Gaza.

Quant à la troisième étape : Il comprend un plan pour la reconstruction de la bande de Gaza.

Dans la résolution, le Conseil rejette toute tentative visant à provoquer un changement démographique ou régional dans la bande de Gaza, y compris toute mesure réduisant le territoire de la bande.

Lien court:

Copied