Sat 20-July-2024

Ancien chef du Shin Bet : l’échec des services de renseignement sioniste le 7 octobre est « très lourd »

samedi 8-juin-2024


Palestine occupée – CPI

Vendredi, l’ancien chef du Shin Bet, Avi Dichter, a qualifié d’« extrêmement grave » l’échec des services de renseignement sionistes à anticiper l’attaque du 7 octobre.

Dichter, l’actuel ministre de l’Agriculture, a déclaré au journal hébreu Maariv : « L’échec des renseignements est très grave. Nous sommes des gens qui se testent en fonction des résultats, lors du test, le résultat ne peut pas être pire que celui que nous avons reçu, le 7 octobre. »

Il a souligné que « personne en Israël, ni au niveau militaire, ni au Shin Bet, ni dans les renseignements militaires, ni même parmi les voyants, n’avait d’informations selon lesquelles Gaza se préparait à une attaque de cette ampleur contre l’entité usurpatrice sioniste (Israël)».

Dichter a tenu le gouvernement, l’armée et le Shin Bet pour responsables de l’échec, niant que les dirigeants politiques étaient l’organisme capable de fournir des informations de renseignement, et ne savaient pas comment se tenir à la porte où les brèches ont été créées dans la clôture lorsque l’attaque commença.

L’ancien chef du Shin Bet a exprimé son étonnement face à la rapidité de la chute des sites militaires, déclarant : « Le fait qu’ils nous aient occupés en une heure parle de lui-même, même à Yom Kippour (la guerre de 1973), il en a fallu un certain temps aux Syriens d’atteindre un site de colonisation sur les hauteurs du Golan.

En décrivant l’attaque du 7 octobre, Dichter a déclaré : « Chaque mot serait approprié pour cela : échec, omission, désastre, terrible accident, conséquences désastreuses », notant que « rien de tel ne s’est produit depuis la fondation de l’État occupant ». »

Il a expliqué qu’« il n’a connaissance d’aucun événement dans l’entité sioniste, et peut-être même en dehors du pays, au cours duquel 1 200 personnes ont perdu la vie en une seule journée ».

L’ancien chef du Shin Bet a souligné que le nombre de Sionistes tués, le 7 octobre, était supérieur au « nombre total de morts causées par la 2e Intifada en 6 ans ».

Lien court:

Copied