Wed 24-July-2024

24 soldats et officiers sionistes tués dans les combats à Gaza, depuis début mai

lundi 20-mai-2024

Jérusalem – CPI

Le nombre de soldats, d’officiers et de colons sionistes dont l’armée d’occupation néonazie a annoncé la mort a atteint 24, depuis le début de ce mois jusqu’à dimanche 19 mai, à la suite des combats avec la résistance palestinienne dans la bande de Gaza et dans la région de la Résistance islamique au Liban, en plus de la mort d’un soldat lors d’affrontements à Toulkarem en Cisjordanie occupée.

Selon les statistiques publiées par le site Internet Akka pour les affaires sionistes, selon les annonces officielles de l’armée d’occupation qui a annoncé le 5 mai que trois de ses soldats avaient été tués à la suite d’obus de mortier tirés depuis Rafah vers le site militaire de Kerem Shalom, et que le le lendemain, on annonça qu’un 4e soldat avait été tué au cours du processus lui-même.

Le 6 mai, l’armée d’occupation terroriste a annoncé la mort de deux de ses soldats, dans l’explosion d’un drone lancé par le Hezbollah en direction de la colonie de Metulla.

Le 8 mai, l’armée d’occupation néonazie sioniste a annoncé la mort d’un soldat suite à un missile antichar tiré par le Hezbollah vers la colonie « Avivim ».

Le même jour, l’armée d’occupation terroriste sioniste a annoncé la mort d’un officier de l’unité spéciale d’Al-Yamam, à la suite de graves blessures qu’il avait subies lors des affrontements de Deir Al-Ghusoun à Toulkarem.

Le 10 de ce mois, l’armée d’occupation israélienne a annoncé la mort de 4 soldats israéliens lors des combats dans le quartier de Zaytoun, dans la ville de Gaza.

Le 14 mai, l’armée de l’entité usurpatrice sioniste a annoncé la mort d’un soldat lors de combats à l’est de Rafah, et le lendemain, elle a annoncé la mort d’un colon avec un missile antichar tiré par le Hezbollah en direction du kibboutz Admit.

L’armée d’occupation terroriste a également annoncé le 15 de ce mois qu’un « employé » du ministère de l’armée avait été tué des suites de graves blessures qu’il avait subies, suite à un obus de mortier tiré depuis Rafah, en direction du site de Kerem Shalom en 13 mai.

Le 16 mai, il a été annoncé que cinq soldats sionistes avaient été tués, dont un officier, lors des combats de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, en plus de la mort d’un autre soldat lors d’une explosion de mortier dans la bande de Gaza.

Le 17 de ce mois, il a été annoncé qu’un soldat sioniste avait été tué lors de combats terrestres dans le camp de Jabalia, au nord de la bande de Gaza.

Dimanche 19 mai, l’armée d’occupation néonazie sioniste a annoncé la mort de deux soldats lors de combats terrestres dans l’est de Rafah.

L’armée d’occupation terroriste sioniste ne révèle délibérément pas le nombre réel de morts parmi ses officiers et soldats, tandis que la résistance palestinienne confirme qu’elle en a causé un nombre plus important que celui annoncé, en raison des combats qui se déroulent dans les zones d’incursion dans la bande de Gaza. .

Lien court:

Copied