Sun 23-June-2024

Lazzarini : La moitié de la population à Gaza sont obligés de se déplacer sans trouver de lieu sûr

dimanche 19-mai-2024

Amman-CPI

Le commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, a déclaré qu’en dépit de tous les appels de la communauté internationale, Israël avait envahi et attaqué la ville de Rafah forçant la moitié de la population de Gaza à fuir.

Lors d’une conférence de presse conjointe ce dimanche à Amman avec le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi, Lazzarini a précisé que les gazaouis ne trouvent plus de lieux sûrs dans la bande de Gaza où ils peuvent se refugier se voyant contraints de retourner à leurs maisons détruites pour fuir le nouveau massacre qui plane sur Rafah.

Le chef de l’UNRWA a noté que « 198 employés de l’UNRWA avaient été tués, 160 sites avaient été complètement ou partiellement détruits, et des employés avaient été arrêtés, torturés et forcés d’avouer des crimes qu’ils n’avaient pas commis ». Il a assuré que l’agence onusienne poursuit son émission quoique les aides humanitaires n’arrivent que par gouttes à la bande de Gaza.

Le ministre jordanien des Affaires étrangères a indiqué de son côté que l’UNRWA affronte une tentative d’assassinat politique bien avant le 7 octobre et que la Jordanie continuait à la soutenir pour accomplir son rôle qui « ne pouvait être supprimé ou remplacé par aucune autre entité ».

Le chef de la diplomatie jordanienne a assuré que les accusations contre l’UNRWA s’étaient avérées fausses et que les tentatives de l’assassiner ont échoué. Il a ajouté que les habitants de Gaza affrontent une catastrophe humanitaire sans précédent d’où la nécessité d’arrêter l’agression israélienne et d’ouvrir tous les passages.

Sans un cessez-le-feu permanent la dégradation de la situation chaotique se poursuivra, a indiqué Safadi tout en appelant à mener une enquête internationale sur les crimes de guerre israéliens et traduire en justice les responsables de ces crimes à Gaza.

Lien court:

Copied