Tue 25-June-2024

Le journaliste gouvernemental met en garde : Gaza est entrée dans une phase dangereuse à la mémoire de la Nakba

jeudi 16-mai-2024

Gaza – CPI

Le Bureau d’information du gouvernement à Gaza a lancé un appel d’avertissement à la communauté internationale et au monde entier – lors d’une conférence de presse à l’occasion du soixante-seizième anniversaire de la Nakba, soulignant que la bande de Gaza est entrée dans une phase dangereuse de souffrance qui a a provoqué une profonde crise humanitaire supervisée par l’occupation « israélienne », l’administration américaine et leurs alliés contre les civils palestiniens.

Le directeur du Bureau des médias du gouvernement, Ismail Al-Thawabta, a déclaré lors de la conférence : Nous assistons au soixante-seizième anniversaire de la Nakba palestinienne, au cours de laquelle notre peuple palestinien a été soumis au déplacement forcé le plus horrible de l’histoire en 1948, un terrible crime juridique contre l’humanité, et aujourd’hui la nouvelle Nakba se renouvelle à travers la guerre génocidaire que mènent les mêmes bandes criminelles affiliées à l’occupation « israélienne », une catastrophe contre l’humanité, contre la morale et contre les valeurs et les principes.

Il a souligné que la Nakba avait en fait été lancée par la Grande-Bretagne à travers la promesse inquiétante faite par l’ancien ministre britannique des Affaires étrangères Arthur Balfour le 2 novembre 1917, qui était une promesse : « Celui qui n’a pas, à ceux qui ne méritent pas » et la conspiration contre notre peuple palestinien a commencé il y a plus d’un siècle par des plans et des machinations visant à attaquer la Palestine, et maintenant l’administration américaine suit les traces des Britanniques, car ils participent tous au génocide et au déplacement forcé de notre peuple palestinien sous la menace du meurtre, des armes, des bombardements et du génocide.

Al-Thawabta a déclaré : Cette conspiration contre notre grand et inébranlable peuple palestinien se poursuit, et avec elle les attaques de l’occupation « israélienne » se multiplient au cours de plusieurs décennies de meurtres et de destructions, alors que nous nous trouvons ici au 222e jour de la guerre génocidaire, et 76 ans se sont écoulés depuis la Nakba palestinienne, et notre peuple palestinien souffre toujours de meurtres et de génocides, à une époque où l’administration américaine, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la France et d’autres pays sont alliés et alignés avec l’occupation « israélienne » contre la justice de la cause de notre honorable peuple palestinien, ils s’allient contre la liberté, contre l’humanité et contre les principes et la morale, donc ils fournissent à l’occupation « israélienne » des armes et des avions de combat, et s’engagent dans le génocide, et ils participent à l’effacement des zones résidentielles et tuant des dizaines de milliers de civils, et nous les tenons tous pleinement responsables de ce crime que l’histoire n’oubliera jamais, et que l’humanité n’oubliera jamais non plus.

Il a déclaré que l’occupation « israélienne » continue de tuer notre peuple dans la guerre d’extermination jusqu’à ce que le nombre de martyrs arrivés dans les hôpitaux atteigne 35 233 martyrs, le nombre de victimes atteigne 79 141 blessés et le nombre de personnes disparues atteigne 10 000 disparus sous les décombres faits par l’occupation israélienne en plus de la destruction de plus de 370 000 logements au-dessus des têtes de leurs habitants, et la destruction de plus de 1 000 mosquées, universités, écoles, hôpitaux et institutions, en plus à la destruction de centaines de kilomètres de réseaux d’eau et d’égouts, de réseaux électriques, de routes, de rues et de carrefours, et à l’élimination de 15 secteurs vitaux de la vie et du travail à Gaza, ainsi qu’à une époque où l’occupation a créé de nombreuses fosses communes contre des centaines de civils exécutés de sang-froid. Jusqu’à présent, nous avons trouvé 7 charniers à l’intérieur des hôpitaux dans lesquels ont été enterrés plus de 520 martyrs, et le crime continue.

Al-Thawabta a poursuivi : Aujourd’hui, nous sommes debout alors que les massacres se poursuivent dans les quartiers d’Al-Zaytoun, de Sheikh Radwan et dans les camps de Nuseirat, Al-Bureij et Jabalia, où l’occupation continue de commettre les pires types de massacres contre des civils sans défense et impuissants.

Il a noté que cette agression se poursuit également dans le gouvernorat de Rafah, l’occupation du passage terrestre de Rafah et la fermeture du passage de Kerem Shalom, où l’occupation « israélienne » a empêché, au cours des huit derniers jours, le voyage de plus de 450 blessés et des malades qui étaient censés être soignés dans des hôpitaux en dehors de la bande de Gaza. Au cours des mêmes jours, l’occupation « israélienne » a également empêché l’entrée de 1 600 camions humanitaires dont dépendent 2 millions de personnes déplacées pour leur nourriture et leur vie quotidienne dont un million d’enfants, ce qui laisse présager une vague de famine planifiée et intentionnelle à laquelle sont exposés les civils, les enfants et les femmes en particulier. Cela empêche également l’occupation d’approvisionner en carburant ce qui restait des hôpitaux après que 33 hôpitaux dans la bande de Gaza aient été détruits, incendiés et mis hors service.

Al-Thawabta a déclaré : Aujourd’hui, nous lançons cet appel et cet avertissement à tous les pays du monde, et nous disons à la communauté internationale : la bande de Gaza est entrée dans une phase dangereuse de souffrance qui a provoqué une profonde crise humanitaire supervisée par les « forces israéliennes ». « l’occupation, l’administration américaine et ses alliés contre les civils palestiniens et contre les secteurs civil, humanitaire et de service dans la bande de Gaza, cela annonce une véritable catastrophe humanitaire dans laquelle des centaines de milliers de civils seront tués en raison de leur agression continue contre notre peuple palestinien.

Il a ajouté en disant : Face à cette catastrophe historique provoquée par l’occupation « israélienne », l’administration américaine et leurs alliés engagés dans le génocide, nous tenons à souligner que nous exprimons toujours notre ferme condamnation et dénonciation de la poursuite de la Nakba palestinienne, qui a réellement commencé en 1948 et se poursuit aujourd’hui avec la guerre génocidaire menée par l’occupation et l’administration américaine, et avant eux la Grande-Bretagne, et nous appelons tous les pays du monde libre à condamner ce crime historique en cours, et nous appelons le monde à corriger cette erreur historique en accordant à notre peuple la liberté et l’absence d’occupation.

Al-Thawabta a déclaré : Nous tenons l’occupation « israélienne », l’administration américaine, la Grande-Bretagne et leurs alliés entièrement responsables des effets catastrophiques de la Nakba palestinienne et de la guerre génocidaire en cours contre notre peuple palestinien, qui a coûté la vie à plus de 120 000 personnes, victimes, notamment des martyrs, des blessés, des détenus et des personnes disparues.

A l’issue de la conférence, il a appelé tous les pays du monde libre et toutes les organisations internationales et internationales à faire pression sur l’occupation afin de mettre fin à la guerre génocidaire, qui continue de faire chaque jour et chaque massacre davantage de victimes et de martyrs. Nous appelons également à l’ouverture immédiate du point de passage terrestre de Rafah afin de permettre à des centaines de blessés et de malades de traverser pour recevoir des soins à l’étranger, après les crimes de l’occupation qui ont incendié et anéanti les hôpitaux, nous appelons à l’entrée de l’aide à plus de 2 millions de personnes déplacées réparties dans des centaines de centres de déplacement et d’hébergement, et nous appelons également à l’entrée de carburant dans les hôpitaux ainsi que les centres et les équipes travaillant dans le domaine humanitaire.

Lien court:

Copied