Tue 25-June-2024

L’Égypte demande une enquête internationale sur les charniers à Gaza.

mardi 23-avril-2024

L’Égypte a appelé lundi à la nécessité d’une enquête internationale, après la révélation de massacres et de fosses communes commis par l’armée sioniste dans les cours du complexe médical Nasser à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Abou Zeid, a déclaré : « Une intervention immédiate de la part de la communauté internationale est nécessaire pour mettre fin aux violations et mener les enquêtes nécessaires pour traduire en justice les responsables. »

Il a ajouté : « Il est regrettable et honteux que la violation du droit international et des valeurs humaines se poursuive de manière flagrante au XXIe siècle, au vu et au su de tous les pays du monde, des organisations internationales concernées et du Conseil de sécurité. »

Abou Zeid a condamné « les violations sionistes répétées des dispositions du droit international et du droit international humanitaire dans la bande de Gaza, qui touchent les civils innocents, les déplacés et le personnel médical ».

Il a souligné que « les opérations de meurtre, de destruction et de violence en cours en Cisjordanie, au cours des dernières semaines, ne sont pas moins flagrantes ni moins graves, et elles aggravent la crise et menacent d’embraser la situation dans l’ensemble de la terre palestinienne occupée ».

Il a appelé à « mettre immédiatement fin à la violence et aux attaques perpétrées par les colons extrémistes sionistes, sous la protection des forces d’occupation terroriste contre les civils palestiniens, leurs biens et leurs maisons en Cisjordanie ».

L’armée usurpatrice néonazie sioniste poursuit, depuis le 7 octobre dernier, son agression génocidaire barbare contre la bande de Gaza, avec le soutien des États-Unis et de l’Europe, en bombardant les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et des maisons des civils palestiniens et en les détruisant au-dessus de leurs têtes, tout en empêchant l’entrée de l’eau, de la nourriture, des médicaments et du carburant.

L’agression continue de l’occupation terroriste sioniste contre Gaza a entraîné la mort de 34 151 personnes et blessé 77 084 autres, ainsi que le déplacement de près de 1 700 000 de personnes, selon les données des Nations unies.

Lien court:

Copied