Mon 27-May-2024

Club des prisonniers : Arrestation de 8 400 Palestiniens en Cisjordanie, depuis le 7 octobre dernier

lundi 22-avril-2024

Cisjordanie – CPI

Dimanche, le nombre de Palestiniens arrêtés par l’armée d’occupation terroriste sioniste, en Cisjordanie, s’est élevé à 8 400 depuis le 7 octobre, après que 50 arrestations ont été enregistrées dans le camp de Nour Shams, dans la ville de Toulkarem.

Dans son communiqué, le Club des prisonniers palestinien a dénoncé les «crimes et exécutions massifs commis sur le terrain » dans le camp de Nour Shams, depuis jeudi.

Le Club a ajouté que le nombre d’arrestations en Cisjordanie, après le 7 octobre « a dépassé les 8 400, accompagnées de crimes généralisés et d’exécutions sur le terrain, affectant tous les segments de la société palestinienne ».

Il a ajouté : « Les autorités d’occupation néonazie sioniste continuent de mener de vastes campagnes d’arrestations en Cisjordanie, y compris à Jérusalem, après le 7 octobre, dans le cadre de la guerre génocidaire menée contre notre peuple à Gaza. »

Le Club des Prisonniers a parlé des arrestations et des enquêtes dans le gouvernorat de Toulkarem, en particulier dans le camp de Nour Shams, qui ont touché « 50 citoyens, dont des blessés », au cours de trois jours, notant que « la majorité d’entre eux ont été libérés après des enquêtes sur le terrain avec eux ».

De jeudi soir à samedi soir, l’armée d’occupation terroriste sioniste a mené une opération militaire dans le camp de Nour Shams, tuant 14 martyrs palestiniens et causant d’importantes destructions de maisons et d’infrastructures du camp.

Selon le Club, les opérations d’arrestation et d’enquête sur le terrain ont été accompagnées « d’attaques et de violations graves et horribles contre des citoyens, notamment en utilisant des citoyens sans défense comme boucliers humains et en otages, en les battant sévèrement, en les déshabillant et en utilisant des chaînes comme outil pour torturer les détenus.

 « Des tortures et des abus qui ont laissé des traces évidentes sur les corps des détenus qui ont ensuite été relâchés, en plus des menaces et des intimidations, notamment la menace de leur tirer dessus ».A-t-il révélé.

Après le 7 octobre, le nombre d’arrestations a atteint « environ 500 dans le gouvernorat de Toulkarem, en plus des centaines de citoyens qui ont fait l’objet d’enquêtes sur le terrain, qui ont ciblé tous les groupes, y compris les femmes, les enfants, les personnes âgées, les blessés et les malades ». .»

Selon le Club des Prisonniers, le nombre de détenus du camp « Nour Shams » est actuellement atteint une centaine de citoyens.

Le Club a appelé « les institutions internationales des droits de l’homme, dirigées par les Nations Unies, à assumer leur rôle nécessaire et requis et leurs responsabilités face à l’intensité des crimes de l’occupation néonazie sioniste, qui se poursuivent depuis des décennies et avec le soutien des puissances internationales. »

Il a déclaré : « Le sort du système international des droits de l’homme dépend aujourd’hui de sa capacité à affronter l’entité occupante terroriste sioniste, qui agit comme s’il était au-dessus de toutes les normes et lois internationales régies par la communauté humaine. »

Lien court:

Copied