Tue 28-May-2024

Siège et affrontements… une agression israélienne massive contre le camp Nour Shams à Tulkarem

vendredi 19-avril-2024

Tulkarem – CPI

La résistance continue de faire face à l’assaut des forces d’occupation israéliennes contre le camp de Nour Shams à Tulkarem, qui dure depuis près de 12 heures.

Des affrontements armés ont éclaté et la résistance a pu faire exploser un certain nombre d’engins explosifs dans les véhicules d’occupation. Un véhicule d’occupation a pris feu dans l’un des axes.

Les forces de la résistance ont annoncé qu’elles étaient engagées dans de violents affrontements avec les soldats d’occupation dans plusieurs axes du camp, au milieu d’intenses vols de drones d’occupation dans l’espace aérien du camp et de la ville.

Des affrontements armés ont eu lieu entre les combattants de la résistance et les forces d’occupation, et plusieurs explosions importantes ont été entendues suite au ciblage de véhicules d’occupation avec des engins explosifs artisanaux.

Les Brigades Al-Qassam à Tulkarem ont déclaré : Ses combattants de la résistance héroïques continuent d’affronter l’armée d’occupation avec des engins explosifs et des affrontements héroïques lors de sa prise du camp de Nour Shams.

Hier soir, jeudi, d’importantes forces de l’armée d’occupation ont pris d’assaut la ville de Tulkarem et ont commencé à détruire au bulldozer un certain nombre de ses rues, tout en imposant un siège strict au camp de Nour Shams avant de le prendre d’assaut. Elles ont imposé un couvre-feu dans les rues du camp et ont empêché les citoyens de rentrer chez eux.

L’électricité a été coupée dans certaines parties du camp de Nour Shams, en raison du ciblage par l’occupation des lignes électriques de la rue principale de Naplouse adjacente au camp.

Les forces d’occupation ont imposé un cordon et un siège stricts au camp de Nour Shams, déployé leurs véhicules sur les axes du camp y menant, fermé la rue principale adjacente à ses entrées, imposé un couvre-feu au camp, empêché les citoyens de rentrer chez eux et empêché les véhicules d’y entrer ou d’en sortir.

L’armée d’occupation a causé de grandes destructions dans le quartier d’Al-Manshiya, à l’intérieur du camp de Nour Shams, et un énorme incendie s’est déclaré dans le quartier, coïncidant avec la poursuite de l’incursion des forces d’occupation.

L’occupation a envoyé d’importants renforts de véhicules au camp de Nour Shams et a commencé à détruire les infrastructures et les biens des citoyens, notamment les maisons, les clôtures, les véhicules et les magasins.

Les forces d’occupation ont perquisitionné des dizaines de maisons et procédé à des arrestations et à des enquêtes sur le terrain auprès des citoyens, les harcelant et battant certains d’entre eux.

Les forces d’occupation ont arrêté le jeune homme Muhammad Jaber, le frère du poursuivant Saeed Jaber, et les deux frères Qais et Hammoud Al-Ajouz, lors de leur prise du camp de Nour Shams, tandis que leur troisième frère, « Yazan », a été emmené à l’hôpital après avoir été agressé.

Les équipes du Croissant-Rouge palestinien ont transporté deux blessés suite aux coups portés par les soldats de l’occupation dans le camp de Nour Shams.

Des sources locales ont confirmé la mort d’un homme âgé dans le camp de Nour Shams suite à un problème de santé qui lui est arrivé, dû à l’incapacité des ambulances de l’atteindre et de l’emmener à l’hôpital alors que l’occupation continuait à prendre d’assaut le camp.

Dans un contexte connexe, les forces d’occupation ont arrêté les deux jeunes hommes Aseed Taha et Alaa Al-Tamouni, après avoir pris d’assaut leurs maisons dans les banlieues de Shweika et Ezbet Al-Jarad, dans la ville de Tulkarem, et laissé une grande dévastation dans leurs maisons.

Lien court:

Copied