Wed 29-May-2024

« Congrès de la Palestine » : L’Allemagne est complice de l’occupant israélien

mardi 16-avril-2024

Berlin-CPI

Les participants au « Congrès de la Palestine » tenu à Berlin ont assuré que le gouvernement allemand est complice et impliqué dans les crimes odieux de l’armée d’occupation israélienne dans la bande de Gaza, il est accusé d’avoir ignoré les appels humanitaires et de la justice et d’avoir réprimé sur son sol les mouvements solidaires aux victimes palestiniens.

Vendredi dernier, la police allemande avait entravé les travaux du « Congrès pour la Palestine », organisé par des associations solidaires à la cause palestinienne, en coupant l’électricité et l’internet après avoir empêché un nombre d’invités d’y participer.

Dans leur communiqué, les organisateurs du  Congrès ont dévoilé que l’Allemagne est le deuxième principal exportateur des armes qu’utilise l’occupant israélien dans sa guerre génocidaire à Gaza, depuis octobre 2023 le conseil de sécurité fédéral en Allemagne a augmenté dix fois ses exportations d’armes à Israel.

Les congressistes ont indigné la position de l’Allemagne qui n’a pas reconnu le génocide à Gaza notamment après la décision de la Cour internationale de la justice, ils ont d’autre côté condamné la politique israélienne d’affamement, que soutenait le gouvernement allemand, tout en considérant que les aides européennes envoyées à Gaza ne sont qu’une hypocrisie drapée dans un habit humanitaire pour couvrir les horribles crimes de guerre israéliens. 

Le communiqué du « Congrès pour la Palestine » a appelé à un cessez-le-feu immédiat et un retrait de l’armée israélienne tout en ouvrant une enquête sur les crimes de guerre commis dans la bande de Gaza et en levant en urgence toutes les restrictions imposées devant les aides humanitaires envoyées aux gazaouis, y compris l’ouverture de tous les passages, et le financement de l’UNRWA.

Le communiqué a appelé l’Etat allemand à arrêter toutes les formes de soutien militaire, diplomatique et économique à l’occupant israélien, et à mettre fin aux campagnes d’harcèlement sécuritaire et juridique contre les organisations et les personnes solidaires de la cause palestinienne.

Lien court:

Copied