Sat 18-May-2024

« Centre Al-Mizan » : L’occupation a arrêté 3 000 Palestiniens de Gaza depuis le début de l’agression

mardi 16-avril-2024

Gaza – CPI

Une organisation de défense des droits de l’homme a déclaré lundi que les forces d’occupation israéliennes ont arrêté 3 000 Palestiniens de la bande de Gaza depuis le début de leur agression contre la bande de Gaza, dont des femmes, des enfants, des personnes âgées et des médecins.

Le Centre Al Mezan pour les droits de l’homme a déclaré : « l’occupation a enfermé 1 650 détenus de Gaza dans les prisons israéliennes, en vertu de la loi sur les combattants illégaux, qui est une loi promulguée en 2002 et amendée en décembre dernier, privant les détenus de tout contrôle judiciaire et des garanties d’un procès équitable. .»

Il a ajouté : « Ces détenus sont répartis dans les prisons de Nafha et du Néguev dans un isolement complet du monde, car l’occupation empêche la publication d’informations les concernant et les prive de la possibilité de désigner des avocats ou toute représentation légale. »

Le centre a indiqué que « l’occupation a transféré 300 autres détenus de Gaza, dont 10 enfants, pour enquêter sur d’autres cas, dans les prisons d’Ashkelon et d’Ofer ».

Il a souligné que « tous les détenus sont soumis à des tortures et à des traitements dégradants qui portent atteinte à la dignité humaine depuis le moment de leur arrestation jusqu’aux centres d’enquête ».

Le centre a cité un détenu selon lequel « il avait été battu et trois de ses ongles arrachés lors de son interrogatoire, et que les interrogateurs lui avaient lâché un chien ».

Le Centre Al Mezan a appelé la communauté internationale à « assumer ses responsabilités juridiques et morales envers les territoires palestiniens occupés, à faire respecter les dispositions du droit international, à protéger les civils, en particulier les détenus, et à mettre fin aux crimes de torture dont ils sont victimes dans les camps et les prisons des forces d’occupation.

Depuis le 7 octobre, l’armée d’occupation israélienne poursuit son agression contre la bande de Gaza, avec le soutien américain et européen, alors que ses avions bombardent les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et des maisons civiles palestiniennes, les détruisant au-dessus de la tête de leurs habitants et empêchant l’entrée d’eau, de nourriture, de médicaments et de carburant.

L’agression continue de l’occupation contre Gaza a entraîné la mort de 33 797 martyrs et la blessure de 76 465 personnes, en plus du déplacement d’environ 85 pour cent de la population de la bande, selon les autorités de la bande et les organismes et organisations internationaux.

Lien court:

Copied