Mon 27-May-2024

Les bombes israéliennes non explosées menacent la vie des rescapés à Gaza

dimanche 14-avril-2024

Gaza-CPI

On estime le nombre de munitions d’occupation israélienne non explosées dans la bande de Gaza à 6000 bombes et missiles larguées au cours des trois premiers mois de la guerre, ce qui constitue une grande menace pour la vie des Palestiniens.

Le journal danois « Information » a révélé que lors des trois premiers mois l’armée israélienne a largué environ 45 mille bombes, soit l’équivalent à peu près de 500 bombes quotidiennement ou 21 bombes chaque heure, causant la destruction entre 50 à 60% de toutes les constructions dans la bande de Gaza, selon une étude effectuée par l’université de New-York en collaboration avec l’université d’Oregon.

Le journal a mis en garde contre les milliers de bombes non explosées qui auraient des conséquences très lourdes à long terme, entravant les efforts de retour à la normale dans la bande sinistrée.

Ces bombes représentent un grand défi pour l’économie et l’avenir des Palestiniens après la guerre surtout que les opérations de les neutraliser pouvaient demander des années ce qui va freiner les efforts de reconstruction et l’acheminement des aides humanitaires.

L’ONG Handicap International (H.I) a indiqué que 14% des bombes larguées sur la bande de Gaza n’avaient pas explosé, ce qui revient à dire que le nombre de ces bombes va bien au-delà des estimations précédentes qui avaient évalué ce nombre à 6300 bombes au cours des trois premiers mois de la guerre.

Handicap International a ajouté que la présence de ce grand nombre de bombes obligera les gens à revivre les scènes de guerre et rendra très difficile la guérison des traumatismes psychologiques précédents.

L’ONG a appelé à ne pas négliger le danger de ces munitions exhortant la communauté internationale à intervenir pour nettoyer le bande de ces bombes à retardement laissées par la machine de guerre israélienne.

Lien court:

Copied