Wed 17-April-2024

L’occupation s’empare de 170 dounams à l’est de Bethléem

mercredi 3-avril-2024

 Ramallah  – Centre d’information palestinien

 Les autorités d’occupation israéliennes ont saisi 170 dounams (un dounam équivaut mille mètres carrés) de terres palestiniennes dans la zone « Arab Al-Taamra », à l’est de la ville de « Bethléem », au sud de la Cisjordanie sous prétexte qu’il s’agit d’une terre domaniale.

Le directeur du Bureau de la « Commission de résistance au Mur et aux implantations » à Bethléem, Younis Arar, a déclaré mardi dans un communiqué que cette saisie est la troisième opération menée sous les mêmes prétextes depuis le début de cette année, portant le total des terres saisies par l’occupation de 11 000 dounams de terres palestiniennes, à Jérusalem, Naplouse et Bethléem.

Il a ajouté :  » L’ordre militaire relatif à la saisie des terres à Ta’amra indique qu’elles sont situées dans le bassin naturel n°4 pour les zones d’Al-Aqban et d’Al-Faridis, et dans le bassin naturel n°11 pour le terrain de Fadel dans la région d’Al-Aqban et d’Al-Faridis. Terres de Ta’amra. Les données spatiales associées à l’ordre militaire indiquent également que son objectif est de mener des opérations d’expansion de la colonie « Sidi Bar » établie sur les terres palestiniennes à Al-Uqban. »

La « Commission de résistance au mur et aux colonies » a expliqué, dans un rapport publié samedi dernier, à l’occasion du quarante-huitième anniversaire de la Journée de la Terre, et six mois après l’agression lancée par l’État occupant contre la bande de Gaza, que la zone de ​​Terre palestinienne contrôlée par l’État occupant et soumise à de nombreuses mesures d’occupation, elle atteignait  2380 km2, soit l’équivalent de 42 pour cent du territoire total de la Cisjordanie, et 69 pour cent du total des zones classées (C), qui sont des zones soumis au régime militaire d’occupation.

Lien court:

Copied