Wed 17-April-2024

Organisations de défense des droits de l’homme : le ciblage par l’occupation du convoi de la cuisine centrale était délibéré et réalisé en 3 étapes

mardi 2-avril-2024

Gaza – Centre d’information palestinien

Trois organisations palestiniennes de défense des droits de l’Homme ont confirmé que l’occupation israélienne a ciblé l’équipe de World Central Kitchen en trois étapes, ce qui indique qu’il s’agissait d’un acte délibéré et intentionnel, contrairement à ce que prétendait l’occupation.

Le Centre palestinien pour les droits de l’homme, le Centre Al Mezan et la Fondation Al-Haq ont déclaré : hier lundi à 22h15, les drones de l’occupation ont tiré trois missiles sur un convoi de trois véhicules Toyota Hilux blancs, dont deux voitures blindées portant le logo de l’organisation « World Central Kitchen » (WCK) qui parcourait la bande côtière face à la ville de Deir al-Balah et se dirigeait vers le sud. Selon le communiqué ; L’occupation a visé le premier véhicule avec un missile, provoquant l’incendie complet de l’avant de la voiture.

Le conducteur a pu s’échapper et monter dans une autre voiture du convoi, et à 500 mètres au sud, les avions sont revenus et ont visé un autre véhicule. Le missile a touché le toit du véhicule, entraînant la mort des trois personnes qui se trouvaient à l’intérieur. Deux ont pu s’échapper et monter à bord du troisième véhicule, et à environ un kilomètre au sud, en face de la colline au sud, les avions d’occupation sont revenus pour cibler la troisième voiture avec un missile, ce qui a entraîné la mort de quatre autres.

 Il a souligné que les sept victimes, dont une femme, étaient originaires d’Australie, de Pologne et du Royaume-Uni, et que certaines d’entre elles avaient la double nationalité des États-Unis, du Canada et de la Palestine, et parmi elles se trouvait un chauffeur palestinien. L’attaque a eu lieu, selon ce qu’a annoncé l’organisation internationale « World Central Kitchen », malgré la coordination des itinéraires avec l’armée l’occupation, et alors que l’équipe ciblée quittait un entrepôt alimentaire à Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, après l’équipe avait déchargé plus de 100 tonnes d’aide alimentaire humanitaire, acheminée vers la bande de Gaza via le quai.

Les organisations de défense des droits de l’homme ont souligné que le ciblage israélien du convoi en trois étapes indique que les forces d’occupation ont délibérément tué et pris pour cible les membres du convoi humanitaire. Il a indiqué que ce ciblage est une extension des attaques militaires délibérées et systématiques contre les convois et les centres d’aide humanitaire, ainsi que contre ceux qui attendent de l’aide ou ceux qui travaillent à la distribuer ou à la protéger. Cela démontre l’intention persistante d’Israël de commettre un génocide contre le peuple palestinien en ciblant les systèmes de distribution de l’aide humanitaire, en perpétuant l’utilisation de la faim comme une arme et en faisant de Gaza un lieu de mort.

C’est également une tentative d’intimidation des équipes de secours, de les de décourager d’être présents et de travailler dans la bande de Gaza, car il n’y a aucun endroit sûr à Gaza et personne n’est à l’abri de la machine à tuer israélienne. Suite à l’attentat, la World Central Kitchen a annoncé la suspension immédiate de ses opérations dans la région, indiquant qu’elle prendrait prochainement des décisions sur l’avenir de son travail, privant ainsi des centaines de milliers de personnes du peu d’aide qui leur arrivait à un moment où la crise de la faim et diverses crises humanitaires s’intensifient dans diverses parties de la bande de Gaza, alors que l’agression militaire israélienne entre dans sa 179e journée consécutive.

Les institutions estiment que la poursuite de ces attaques honteuses est le résultat de la nature de la politique d’impunité dont bénéficie Israël et du double standard avec lequel la communauté internationale traite l’occupation israélienne en fermant les yeux sur les crimes de guerre. , crimes contre l’humanité, et le crime le plus grave, qui est le génocide, que l’occupation continue de commettre sans relâche depuis environ 6 mois, défiant les décisions successives de la Cour internationale de Justice et ignorant une résolution de cessez-le-feu humanitaire pendant le Ramadan prise par le conseil de Sécurité le 25 mars 2024, qui est resté sans exécution effective .

Lien court:

Copied