Wed 17-April-2024

5 martyrs lors d’une attaque sioniste contre l’ambassade iranienne à Damas… dont un chef de la Force Qods

lundi 1-avril-2024

Damas – CPI

L’agence de presse officielle syrienne a déclaré : « Aujourd’hui, lundi, l’occupation sioniste a ciblé un bâtiment à côté de l’ambassade iranienne, dans le quartier de Mezzeh, à Damas, la capitale syrienne. »

Par ailleurs, les médias syriens ont confirmé que le bâtiment visé était la résidence de l’ambassadeur iranien, près de l’ambassade iranienne à Damas, dont le ciblage a entraîné le martyre de plusieurs personnes.

Les médias iraniens ont confirmé le martyre du général de brigade Mohammad Reza Zahedi, l’un des commandants de la Force Qods, lors de l’attaque d’occupation sioniste, à Damas.

À son tour, l’Autorité sioniste de radiodiffusion a déclaré que l’armée avait attendu le départ du consul iranien et avait pris pour cible Mohammad Reza Zahedi, un chef de la Force Qods des Gardiens de la révolution iraniens.

Elle a ajouté que les bombardements en Syrie aujourd’hui sont un message de l’armée au Hezbollah.

Pour sa part, le ministère syrien de la Défense a déclaré dans un communiqué : Vers 00h17 aujourd’hui, l’ennemi « occupant sioniste » a lancé une agression aérienne en direction du Golan syrien occupé, visant le bâtiment du consulat iranien à Damas.  » Nos médias de défense aérienne ont répondu aux missiles de l’agression et en ont abattu certains, et l’agression a conduit à la destruction de l’ensemble du bâtiment. Tous les gens à l’intérieur ont été tués ou blessés, et des travaux sont en cours pour récupérer les corps des martyrs, soigner les blessés et enlever les décombres.

Cependant, l’agence de presse iranienne Tasnim a rapporté, citant des sources responsables, le bilan de 5 martyrs lors d’une frappe d’occupation sioniste contre le consulat iranien à Damas.

Au cours des dernières années, l’occupation nazie sioniste a lancé des centaines de frappes aériennes sur la Syrie, visant principalement des cibles iraniennes et libanaises du Hezbollah, ainsi que des sites de l’armée syrienne, tandis que Damas parlait, à plusieurs reprises, de se réserver le droit de riposte.

Depuis l’opération « déluge d’Al-Aqsa » du 7 octobre, les forces d’occupation ont intensifié leurs frappes contre ce qu’elles considèrent comme des « bases de groupes armés soutenus par l’Iran en Syrie ».

Tel-Aviv a également visé les défenses aériennes de l’armée syrienne et de certaines forces syriennes.

Depuis le 8 octobre dernier, le sud du Liban est le théâtre d’échanges de tirs quasi quotidiens entre le « Hezbollah » libanais, en coopération avec les « Brigades Al-Qassam – Liban », la branche militaire du mouvement « Hamas », et le « Les Brigades Al-Quds », la branche militaire du mouvement du « Jihad islamique », et les « Forces Fajr », la branche militaire du « Groupe islamique » au Liban (les Frères musulmans), contre l’armée d’occupation nazie sioniste, coïncidant avec l’agression contre la bande de Gaza, dans le cadre des plus grands affrontements avec l’occupation nazie, depuis la guerre de 2006 entre les deux parties.

Les forces d’occupation sioniste, soutenues par les États-Unis et l’Europe, continuent de commettre le crime de génocide dans la bande de Gaza, pour le 178ème jour consécutif, en lançant des dizaines de frappes aériennes, de tirs d’artillerie et de ceintures de feu, perpétrant des massacres sanglants contre des civils et perpétrer des crimes horribles dans les zones d’incursion terrestre.

L’agression génocidaire continue de l’occupation contre Gaza a entraîné la mort de 32 845 martyrs et la blessure de 75 392 autres, en plus du déplacement d’environ 85 % de la population de la bande, selon les autorités de Gaza et les organisations et les organismes internationaux.

Lien court:

Copied