Sat 18-May-2024

Nouvelle agression américaine et britannique contre des cibles yéménites

dimanche 25-février-2024

Sanaa – CPI

Les forces américaines et britanniques ont renouvelé leur agression contre le Yémen et lancé de nombreux raids ciblant les sites des forces dirigées par le groupe Ansar Allah.

Le ministère américain de la Défense (Pentagone) a déclaré que les forces américaines et britanniques avaient bombardé 18 cibles « Houthis », tandis que Reuters citait des responsables américains affirmant que ces frappes avaient touché des cibles « Houthis » dans 8 endroits au Yémen.

Reuters a ajouté que les forces des deux pays lancent actuellement des frappes au Yémen sur de nombreuses cibles.

D’un autre côté, CNN a cité un responsable américain disant que les frappes au Yémen incluaient plusieurs cibles Houthis, y compris la capitale, Sanaa, notant que les frappes visaient notamment des centres de commandement et de contrôle, des sites radar et des installations souterraines de stockage d’armes.

Un communiqué commun indique que les forces américaines et britanniques ont mené samedi des frappes sur 18 cibles au Yémen, dans le cadre de la dernière série d’attaques militaires contre ce groupe.

Le communiqué ajoute que les frappes ont couvert 8 sites au Yémen et comprenaient des installations souterraines pour le stockage d’armes, de missiles, de systèmes de défense aérienne, de radars et d’hélicoptères.

Continuer à soutenir Gaza

D’autre part, les médias d’Ansar Allah affirment : 5 raids américains et britanniques ont ciblé des sites dans la capitale, Sanaa.

Un membre du bureau politique du groupe, Muhammad Al-Bukhaiti, a déclaré que Sanaa a été bombardée dans le but de protéger les auteurs du génocide à Gaza, soulignant que les bombardements « ne feront qu’accroître notre détermination à poursuivre nos opérations de soutien à Gaza. »

La télévision Al-Masirah a rapporté – dans les dernières nouvelles – que « les avions d’agression américano-britanniques ont lancé une série de raids sur Sana’a ».

Depuis le début de cette année, la coalition dirigée par Washington a lancé des raids visant, selon elle, des sites houthis dans diverses régions du Yémen, en réponse à ses attaques en mer Rouge, qui ont rencontré une réponse de ce groupe de temps à autre. .

Lien court:

Copied