Sun 23-June-2024

Médias gouvernementaux : L’occupation a commis 19 types de crimes de guerre contre des civils

dimanche 25-février-2024

Gaza – CPI

Le Bureau des médias du gouvernement a publié un rapport contenant les dernières mises à jour sur les statistiques des crimes de génocide commis par l’occupation sioniste contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre dernier.

Le rapport des « Médias gouvernementaux », publié aujourd’hui dimanche, traite les dernières statistiques sur les crimes sionistes à Gaza, qui sont 19 types de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité en violation du droit international contre les civils palestiniens, y compris le meurtre, la famine, l’arrestation, le transfert forcé et la destruction de villages, de villes et de bâtiments résidentiels, en utilisant des armes interdites au niveau international.

Crimes contre les personnes

Le rapport a indiqué que les crimes commis par l’occupation sioniste contre la population étaient les suivants :

1- Meurtre avec préméditation ; L’occupation a tué 30 000 civils, dont une majorité d’enfants et de femmes, qui constituent 72 % du total des martyrs, soit en dirigeant délibérément des attaques contre ces civils en tant que tels, sans qu’ils participent aux hostilités, soit en commettant des crimes d’exécution extrajudiciaire. . .

2- Torture et traitements inhumains ; L’arrestation de 2 600 citoyens a été documentée, tandis que des témoignages confirment la pratique de la torture par l’occupation contre ces prisonniers détenus et leur traitement cruel, inhumain et dégradant.

3- Déportation ou transfert forcé : L’occupation a forcé 2 millions de Palestiniens à quitter de force et obligatoirement leurs foyers et zones de résidence.

4- Prise d’otages : Lors de l’agression brutale contre Gaza, l’occupation a pris des centaines de citoyens en otages comme boucliers humains pendant l’agression, notamment dans les quartiers d’Al-Zaytoun, Cheikh Radwan, Al-Nasr, le camp d’Al-Maghazi et le région occidentale de Gaza.

5- Attaques de civils ou de cibles civiles : L’occupation a clairement mené des centaines de milliers d’opérations de bombardement contre des civils et des cibles civiles, notamment contre des hôpitaux, des écoles, des mosquées, des églises et diverses associations civiles.

6- Atteinte à la dignité des personnes ; L’occupation a porté des milliers de fois atteinte à la dignité des hommes, des femmes et des enfants, les a dépouillés de leurs vêtements, les a forcés à être nus, les a transportés de manière dégradante vers les zones frontalières et les a soumis à des humiliations.

7- La famine comme méthode de guerre ; L’occupation pratique une politique de famine depuis le début de la guerre génocidaire, en particulier dans le gouvernorat du nord de Gaza et dans le gouvernorat de Gaza, en imposant un siège strict à tous les habitants de la bande de Gaza, les privant continuellement des matériaux indispensables à leur survie, empêchant l’entrée de la nourriture et de l’aide, et tirant sur des bus qui essayaient de livrer de la nourriture, et des dizaines de citoyens ont été tués alors qu’ils allaient chercher de la nourriture et de l’aide.

8- L’usage illicite d’armes et l’usage d’armes internationalement interdites ; L’occupation a largué 70 000 tonnes d’explosifs sur des refuges civils dans la bande de Gaza et a détruit des quartiers résidentiels entiers en les bombardant avec des missiles et des armes illégales, y compris ce que l’on appelle des bombes stupides en plus de son utilisation du phosphore blanc, des armes thermiques et des obus à fragmentation et à fléchettes contre les Palestiniens.

9- Crimes de disparition forcée ; Les forces d’occupation ont arrêté arbitrairement des milliers de Palestiniens de la bande de Gaza, leur nombre est estimé à 2 600 jusqu’à présent, et ce nombre est susceptible d’augmenter, puis ont refusé de donner la moindre information sur leur sort et le lieu où ils se trouvent, dans le but de les priver de protection de la loi pendant la période la plus longue.

Crimes contre des biens civils protégés: Le rapport montre ce que les forces d’occupation ont fait contre les propriétés publiques et privées de tous les Palestiniens dans la bande de Gaza, comme suit :

1- La destruction aveugle et délibérée des villes, des villages et des édifices éducatifs, scientifiques et religieux ; L’occupation « israélienne » a détruit plus de 500 mosquées et églises, plus de 300 universités et écoles, plus de 360 ​​000 logements civils, plus de 31 hôpitaux et des dizaines de centres civils vitaux.

2- Pillage de propriétés publiques ou privées. L’occupation a également volé plus de 300 millions de shekels, soit la valeur de l’argent, de l’or, des bijoux et des biens de valeur qu’elle a volés aux citoyens lors de leur déplacement ou de leur arrestation, ou à leurs domiciles, et aux institutions palestiniennes et de nombreux médias l’ont reconnu. » « Israélien ».

3 Cibler et détruire des biens culturels et des monuments historiques ; L’occupation a détruit plus de 200 sites culturels, patrimoniaux et archéologiques qui ont duré des siècles et des décennies de plus que l’occupation, certains remontant à 1 400 ans et 800 ans.

4- Cibler les hôpitaux et les unités médicales, alors que l’occupation a délibérément dirigé des attaques militaires contre des hôpitaux et des unités de santé dans toutes les zones de la bande de Gaza, pour priver les Palestiniens de toute chance de survie, et a délibérément causé de graves souffrances et de graves dommages à la santé des Palestiniens.

À la suite de ces attaques, 31 hôpitaux sur 35 étaient hors service.

Crimes contre la justice

Durant sa guerre contre Gaza, l’occupation sioniste n’a laissé aucun droit humanitaire et relatif aux droits de l’homme sans le violer.

1- Modifications illégales de la loi fondamentale du pays occupé ; L’occupation a violé toutes les lois palestiniennes et s’est efforcée de les modifier en violation du droit international.

2- Attaquer les équipes de secours humanitaires ; L’occupation a commis d’horribles violations, des meurtres, des incendies criminels, des destructions et des attaques contre les équipes humanitaires internationales et locales, et a également attaqué de nombreux convois de secours qui transportaient des institutions et des vivres pour les civils.

Autres délits

1- Arrestation arbitraire de prisonniers et détenus palestiniens, les privant des garanties d’un procès équitable et appliquant à beaucoup d’entre eux la loi sur les « combattants illégaux », en violation du droit international.

2- Espionnage ; L’occupation pratiquait clairement l’espionnage 24 heures sur 24 des civils et de toutes les institutions, de manière illégale et immorale.

3- Trahison ; L’occupation a trahi des milliers de fois, la moindre d’entre elles étant d’appeler les civils à se rendre dans des zones sûres, et lorsqu’ils se rendent dans des zones que l’occupation prétend être sûres ; L’occupation les bombarde et les tue.

4- Utilisation d’armes interdites ; L’occupation a utilisé des dizaines d’armes interdites au niveau international, parmi lesquelles des bombes au phosphore et des bombes stupides, et cela contre des enfants, des femmes et des civils.

Lien court:

Copied