Sat 18-May-2024

La Santé de Gaza : L’occupation continue de bloquer les hôpitaux et met en danger la vie du personnel et des patients

vendredi 23-février-2024

Khan Yunis – CPI

Jeudi soir, l’armée d’occupation israélienne s’est retirée du complexe médical Nasser dans la ville de Khan Younis, au sud de la bande de Gaza, après l’avoir pris d’assaut il y a quelques jours et y avoir détenu le personnel médical et les patients, dans des conditions difficiles.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré jeudi que les forces d’occupation s’étaient retirées du complexe Nasser, alors qu’elles étaient toujours stationnées à proximité et l’assiégeaient.

Le ministère a confirmé dans un communiqué reçu par le Centre d’information palestinien que les forces d’occupation empêchent les déplacements vers et depuis le complexe médical Nasser, et qu’elles empêchent également la réparation des réservoirs d’eau et du réseau d’égouts, ainsi que le fonctionnement du générateur électrique. .

Il a expliqué que le personnel et les patients du complexe médical Nasser sont sans eau potable et sans hygiène personnelle, sans nourriture, sans électricité, sans oxygène et sans composants thérapeutiques.

Le siège de l’hôpital Al Amal continue

Le ministère a déclaré que les forces d’occupation israéliennes continuent d’assiéger l’hôpital Al-Amal à Khan Younis et de le prendre pour cible à plusieurs reprises.

Il a également confirmé que les forces d’occupation israéliennes mettent en danger la vie du personnel et des patients de l’hôpital Al Amal en raison du manque d’eau, de nourriture, d’oxygène et de soins.

Le ministère de la Santé a averti que les équipes médicales ont enterré 13 martyrs à l’intérieur du complexe Nasser, parmi les patients décédés suite à l’arrêt des générateurs électriques et de l’oxygène.

Depuis le début de son agression brutale contre la bande de Gaza, l’occupation israélienne a délibérément ciblé le personnel médical, les hôpitaux et les centres de santé, ce qui a conduit à la mise hors service totale ou partielle de dizaines d’entre eux.

Depuis octobre dernier, l’occupation mène une guerre dévastatrice à Gaza qui, jeudi, a fait 29 420 martyrs et 69 465 blessés, et la plupart des martyrs et blessés sont des femmes et des enfants, selon les données du ministère de la Santé.

La guerre a également provoqué des destructions massives et une crise humanitaire catastrophique sans précédent, avec des réserves limitées de nourriture, d’eau et de médicaments, et le déplacement d’environ deux millions de Palestiniens, soit plus de 85 % de la population de la bande de Gaza, selon les Nations Unies.

Lien court:

Copied