Thu 22-February-2024

La mort d’Al-Hams, Shanioura et Adwan porte à 128 le nombre de journalistes tués

lundi 12-février-2024

Gaza – CPI

Deux journalistes palestiniens ont été tués aujourd’hui, lundi, à la suite de leurs blessures subies lors du bombardement par les avions de combat de l’occupation de leurs maisons familiales à Rafah et à Gaza, portant le nombre de journalistes martyrs à 128 martyrs depuis le début de l’agression.

Le correspondant du Centre d’Information Palestinien a déclaré que son collègue journaliste Alaa Al-Hams, « Umm Abdullah », a été tué suite aux blessures graves qu’elle a subies suite au bombardement de la maison de sa famille par les avions de combat de l’occupation dans le quartier d’Al-Jeneina, à l’est de la ville de Rafah. .

Notre correspondant a noté que notre collègue « Al-Hams » avait été blessée lors d’un précédent bombardement contre la maison familiale au début de la guerre dans la bande de Gaza, et qu’elle s’était rétablie, avant que la maison familiale ne soit à nouveau prise pour cible et que plusieurs membres de sa famille soient tués.

Il a déclaré, citant son frère, que le fils du collègue martyr Alaa, l’enfant « Abdullah », est en soins intensifs après avoir été blessé dans le bombardement « israélien » qui a visé la maison familiale à l’est de Rafah.

Ce matin, des sources fiables ont annoncé que son collègue journaliste Muhammad Shaniora avait été tué lors d’un précédent bombardement « israélien » par des avions de combat de l’occupation contre une maison du quartier de Tal al-Hawa dans la ville de Gaza.

Le bureau des médias gouvernementaux dans la bande de Gaza a rapporté, dans un communiqué de presse, le martyre de la journaliste Angham Ahmed Adwan, qui travaillait pour la chaîne libyenne February, après que l’avion d’occupation a bombardé la maison de sa famille.

Hier dimanche, des sources médicales et locales identiques ont rapporté que le journaliste de l’agence « Kanaan », Yasser Mamdouh, a été tué par les balles des tireurs embusqués de l’armée d’occupation au complexe médical Nasser, à l’ouest de la ville de Khan Yunis.

Avec le martyre de ses collègues Alaa Al-Hams, Muhammad Shaniura et Angham Adwan, le nombre de journalistes martyrs dus aux balles, aux bombardements et aux attaques des forces d’occupation dans la bande de Gaza, depuis le 7 octobre 2023, s’élève à 128 journalistes martyrs. .

Le Syndicat des journalistes palestiniens a salué le rapport d’un groupe d’experts internationaux concernant les crimes et violations commis par l’armée d’occupation israélienne contre les journalistes palestiniens.

Un communiqué de presse publié par le Comité des libertés du Syndicat a salué la position du groupe d’experts internationaux et l’importance de celle-ci dans le renforcement de la position du Syndicat des journalistes dans les forums internationaux et les tribunaux mondiaux pour poursuivre l’occupation pour ses crimes, violations et attaques contre la situation journalistique palestinienne.

Les experts des droits de l’homme ont particulièrement salué « le courage et la résilience des journalistes et des professionnels des médias à Gaza qui continuent de risquer leur vie chaque jour dans l’exercice de leurs fonctions, tout en endurant d’énormes difficultés et des pertes tragiques pour leurs collègues, amis et familles à Gaza dans l’un des conflits les plus sanglants et les plus cruels de notre époque.

Lien court:

Copied