Thu 22-February-2024

Le Croissant Rouge dénonce les allégations de l’occupation concernant l’hôpital Al-Amal

dimanche 11-février-2024

Gaza – CPI

Aujourd’hui dimanche, la Société du Croissant Palestine a dévoilé les allégations de la propagande israélienne concernant les bouteilles d’oxygène de l’hôpital Al-Amal à Khan Younis.

L’association a déclaré dans un communiqué : « Les forces d’occupation sioniste affirment avoir introduit des bouteilles d’oxygène à l’hôpital Al-Amal, et la réalité est que l’occupation a empêché l’entrée d’oxygène dans l’hôpital, pendant plus d’une semaine, ce qui a entraîné la mort de 3 patients, malgré les tentatives de coordination continue avec les organisations internationales. »

Elle a indiqué qu’avant-hier, après de fortes pressions, elle avait obtenu l’autorisation d’introduire de l’oxygène à l’hôpital et qu’après que l’ambulance du Croissant-Rouge a apporté 25 bouteilles d’oxygène de l’hôpital Nasser, l’occupation a demandé que les bouteilles d’oxygène soient placées au point le plus proche de l’hôpital, affirmant qu’elle les livrerait, le lendemain, les forces d’occupation n’ont placé que 21 bouteilles d’oxygène devant le bâtiment de l’hôpital.

Elle a souligné qu’il n’y a absolument aucune vérité sur l’occupation qui amène du matériel médical. Au contraire, lors de son assaut contre l’hôpital hier, l’occupation nazie sioniste a détruit des dispositifs et des équipements médicaux à l’intérieur de l’hôpital et a attaqué le personnel en le battant, le maltraitant et l’insultant avant d’arrêter 9 personnels médicaux et administratifs, quatre blessés et cinq accompagnants de patients.

Elle a confirmé que l’occupation continue d’empêcher l’entrée du combustible nécessaire au fonctionnement des générateurs électriques, même si le stock de combustible est sur le point de s’épuiser d’ici deux jours, ce qui menace d’empêcher l’hôpital de fonctionner, alors que son siège se poursuit depuis le 21e jour consécutif, sachant que l’hôpital abrite les patients, les blessés et le personnel médical et administratif.

Elle a déclaré : « L’armée d’occupation ment et donne une image fragmentaire et irréelle du ciblage délibéré de l’hôpital Al-Amal et du personnel médical qui y travaille. »

Elle a ajouté : En vertu du droit international humanitaire, les hôpitaux, les établissements médicaux et les travailleurs de la santé doivent être protégés.

Il convient de noter que l’occupation nazie sioniste avait déjà pris d’assaut l’hôpital et arrêté un certain nombre de membres du personnel médical et administratif.

Lien court:

Copied