Thu 22-February-2024

Manifestations massives dans les villes européennes pour mettre fin au « génocide » à Gaza

samedi 10-février-2024

Londres – CPI

Les manifestations et les marches se poursuivent dans de nombreuses capitales et villes européennes, pour rejeter la guerre néo-nazie d’occupation sioniste dans la bande de Gaza et exiger la fin immédiate de cette guerre génocidaire sans précédent.

Aujourd’hui, la capitale allemande, Berlin, a été témoin de 3 manifestations massives avec la participation d’organisations de défense des droits de l’homme et de manifestants d’autres villes, la qualifiant de « marche nationale » et elle devrait se terminer devant l’ambassade d’Afrique du Sud, pour apprécier son efforts en faveur de la cause palestinienne, selon Al Jazeera.

Le principal slogan des manifestations était l’appel au cessez-le-feu à Gaza, en plus des slogans qui ont commencé à apparaître récemment en Allemagne, pour protester contre certaines entreprises accusées par les organisations de défense des droits de l’homme de coopérer avec l’armée d’occupation nazie.

Les villes allemandes de Sarrebruck et de Fribourg ont également été témoins de deux manifestations de soutien à la Palestine et à Gaza.

Dans la ville de Paris, une manifestation massive est partie de la place de la République, en direction de la place de la Nation. On a souligné que le slogan de la manifestation réclamée par les syndicats et les associations civiles françaises était de lutter contre l’extrême droite et le fascisme, et contre l’identification du gouvernement à l’extrême droite non seulement dans le pays, mais aussi en entité usurpatrice sioniste, comme le voient les manifestants, selon Al-Jazeera.

La manifestation a également brandi des slogans appelant à la fin de la guerre sioniste contre Gaza, à l’arrêt des massacres de Palestiniens, à la levée du siège de Gaza et à l’apport d’une aide humanitaire, notant que les manifestants ont brandi des drapeaux palestiniens.

La plupart des tranches d’âge ont participé à la manifestation, depuis les enfants et les jeunes jusqu’aux personnes âgées, même si la majorité était des jeunes, ce qu’indique que ce groupe a pris conscience de la question palestinienne.

Des dizaines d’événements en Grande-Bretagne

Dans la capitale, Londres, le correspondant d’Al-Jazeera a déclaré qu’il existe aujourd’hui un mouvement national, avec des activités pro-palestiniennes qui se déroulent dans 34 villes, dont plus de 40 manifestations.

Les manifestants ont également brandi les slogans « Arrêtez le génocide », « Arrêtez la complicité du gouvernement britannique avec les crimes d’occupation sioniste à Gaza », « Arrêtez les exportations d’armes vers l’occupation (Israël) », « Arrêtez de la soutenir politiquement et militairement », « Liberté pour la Palestine » et d’autres slogans.

La capitale britannique a été témoin, vendredi soir, d’une marche de soutien à la Palestine et de rejet des massacres commis par l’occupation sioniste contre les enfants de cette bande assiégée, à laquelle ont participé des enseignants.

Les manifestants se sont d’abord rassemblés devant le bâtiment du ministère de l’Intérieur, puis ont marché vers le ministère de l’Éducation, puis vers le bâtiment n°10, résidence officielle du Premier ministre à Downing Street.

À la fin de la marche, les manifestants se sont rassemblés dans cette rue et ont brandi des photos de certains des enfants tués lors des attaques d’occupation  sioniste  sur Gaza, et ont placé des vêtements d’enfants tachés de peinture rouge devant le bâtiment.

Des dizaines de personnes ont également manifesté dans la ville néerlandaise d’Utrecht, pour protester contre la poursuite de la guerre génocidaire sioniste  dans la bande de Gaza.

Les manifestants ont scandé des slogans appelant à un cessez-le-feu immédiat et à l’entrée de l’aide humanitaire aux habitants de la bande de Gaza. Ils ont également brandi des banderoles dénonçant la poursuite des massacres, les attaques contre les femmes, les personnes âgées et les enfants, ainsi que les attaques contre les infrastructures de la bande de Gaza. Bande de Gaza.

Des militants ont également manifesté dans la ville de Renxent, au Danemark, pour dénoncer la guerre en cours dans la bande de Gaza. Les manifestants ont exigé une intervention internationale urgente pour mettre fin aux attaques sionistes, permettre aux habitants des villes de la bande de Gaza de rentrer chez eux et mettre fin au siège de Gaza. La gare de la ville a également été le théâtre d’un sit-in pour protester contre la guerre à Gaza.

En Europe également, des milliers de personnes ont manifesté dans la capitale autrichienne, dans la ville suédoise de Malmö et à Aarhus, au Danemark.

Samedi, des dizaines de médecins et d’agents de santé ont participé à une marche à Istanbul, en solidarité avec la bande palestinienne de Gaza et pour protester contre les attaques d’occupation nazie.

Le correspondant d’Anadolu a rapporté qu’un groupe de médecins et d’agents de santé ont organisé une veillée devant le mausolée du sultan Abdul Hamid II, dans le quartier de Fatih à Istanbul. Il a expliqué que les participants à l’événement ont ensuite marché depuis le mausolée du sultan Abdul Hamid II jusqu’à la place Sultan Ahmed, brandissant des banderoles en turc et en anglais.

Marche silencieuse des médecins

Dans la ville turque d’Istanbul, des dizaines de médecins et agents de santé ont participé, samedi, à une marche en solidarité avec la bande palestinienne de Gaza, pour protester contre les attaques de l’ennemi occupant nazi-sioniste.

L’Agence Anadolu a rapporté qu’un groupe de médecins et d’agents de santé ont organisé une veillée devant le mausolée du sultan Abdul Hamid II, dans le quartier de Fatih, à Istanbul.

L’agence a expliqué que les participants à l’événement ont marché depuis le mausolée du sultan Abdul Hamid II jusqu’à la place Sultan Ahmed, brandissant des banderoles en turc et en anglais.

Dans un discours qu’il a prononcé au nom des participants, le docteur Hamza Ayaz a déclaré que la répression d’occupation sioniste systématique en Palestine s’est aggravée depuis le 7 octobre 2023.

Ayaz a souligné que les pratiques de l’occupation se poursuivent à un point qui ne peut être décrit par aucun autre mot que celui de génocide, critiquant les pays qui coopèrent avec l’ennemi usurpateur sioniste (Israël).

Depuis le 7 octobre, l’occupation nazie sioniste a lancé une agression génocidaire barbare contre la bande de Gaza qui a fait des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d’une catastrophe humanitaire, sans précédent,  de destructions massives d’infrastructures, qui ont conduit à traduire l’entité occupante sioniste devant la Cour internationale de Justice pour génocide.

Lien court:

Copied