Fri 23-February-2024

« Le nord de Gaza meurt de faim »… une campagne médiatique pour briser le siège du nord de la bande de Gaza

samedi 10-février-2024

Les militants ont lancé une campagne médiatique électronique sous le hashtag Nord_Gaza_enfammeés pour souligner la famine dont souffrent les habitants du nord de la bande de Gaza en raison de la guerre israélienne en cours depuis 126 jours et du renforcement du siège sur les régions du nord.

Des militants, des écrivains et des sympathisants ont tweeté sur les réseaux sociaux à propos du hashtag de la campagne lancée vendredi soir, exigeant la fin de la politique de famine pratiquée par les autorités d’occupation israéliennes sur la population du nord de la bande de Gaza assiégée.

Sur la plateforme « X », Adham Abu Salamiya a écrit : « Nos esprits s’arrêtent presque rien qu’aux messages que nous recevons, alors quelle est la condition de ceux qui les vivent ?

Il a poursuivi : « L’ennemi terroriste sioniste place désormais toute la bande de Gaza sous une pression humanitaire énorme et sans précédent. Le nord de Gaza meurt de faim, Rafah est bombardée et menacée, et compte environ un million de personnes déplacées. Deir al-Balah n’est plus en mesure de supporter un plus grand nombre de personnes déplacées, et il n’y a pas d’autre issue que Dieu. »

Il a poursuivi : « L’échec militaire sioniste face à la vaillante résistance est remplacé par une pression accrue sur les civils, des meurtres et la famine, de la part d’une armée terroriste nazie criminelle, au milieu d’un silence arabe et islamique incompréhensible. »

Tandis que l’écrivain Adham Al-Sharqawi tweetait : « Le problème du nord de Gaza en bref : l’occupation empêche l’entrée de tout camion transportant de la nourriture dans le nord de Gaza par les points de passage qu’elle contrôle, et ce que nous envoyons du sud vers le nord est bombardé avant dans « une tentative d’affamer et de tuer lentement des dizaines de personnes, des milliers d’habitants et voilà le résultat. »

Dans un autre tweet, Al-Sharqawi a écrit : « Ne croyez pas que personne ne meurt de faim. Dans le nord de Gaza, ils meurent en réalité de faim. »

Les militants ont publié des photos et des vidéos montrant des scènes de faim et de souffrance pour obtenir de la nourriture dans le nord de la bande de Gaza, en utilisant le hashtag de la campagne.

Le bureau des médias du gouvernement dans la bande de Gaza a confirmé que la famine s’intensifie dans le nord de Gaza, tenant les États-Unis d’Amérique et l’occupation « israélienne » pleinement responsables de ses dangereuses répercussions.

Il a ajouté dans un communiqué vendredi que la famine s’intensifie dans le gouvernorat du nord de Gaza après l’épuisement des quantités de farine, de riz, de nourriture, ainsi que des céréales et des aliments pour animaux que les citoyens du nord de Gaza consommaient. »

Plus de 400 000 Palestiniens vivent dans le nord de Gaza, souffrant d’une véritable famine en raison du siège de l’occupation et contraints de moudre des aliments pour animaux pour les transformer en pain.

Les organisations de défense des droits de l’homme confirment que l’occupation utilise la famine comme une arme dans sa guerre sanglante et dans le cadre du crime de génocide dans la bande de Gaza.

Lien court:

Copied