Wed 24-July-2024

Un ministre sioniste appelle à nouveau de larguer une bombe nucléaire sur Gaza

mercredi 24-janvier-2024

Jérusalem – CPI

Le ministre sioniste du Patrimoine, Amichai Eliyahu, a réitéré sa position appelant au largage d’une bombe nucléaire sur la bande de Gaza.

Le journal hébreu « Haaretz » a déclaré mercredi : « Lors d’une visite dans la ville d’Hébron (sud) en Cisjordanie, le ministre sioniste des Affaires et du Patrimoine de Jérusalem, Amichai Eliyahu, a réaffirmé son appel à larguer une arme nucléaire sur la bande de Gaza. « 

Il a ajouté qu’Eliyahu « a souligné que la Cour internationale de Justice, qui examine les affaires de génocide contre l’occupation (Israël), connaît mes positions ».

L’Afrique du Sud avait inclus une déclaration antérieure d’Eliyahu sur le largage d’une arme nucléaire sur Gaza comme un appel à commettre des « crimes de génocide » à Gaza.

Eliyahu a fait une déclaration pour la première fois concernant le bombardement de Gaza avec une bombe nucléaire, au début du mois de novembre dernier,  cela a suscité des réactions inacceptables au niveau international.

Les 11 et 12 janvier, la Cour internationale de Justice de La Haye a tenu deux audiences publiques dans le cadre du début de l’examen du procès intenté par l’Afrique du Sud contre l’occupation (Israël) pour avoir commis des « crimes de génocide » contre les Palestiniens dans la bande de Gaza.

Le 29 décembre, l’Afrique du Sud a déposé une plainte devant la Cour internationale de Justice, accusant l’occupation sioniste d’avoir commis des « crimes de génocide » dans la bande de Gaza, soumise à une guerre acharnée depuis plus de trois mois.

25 700 martyrs depuis le début de l’agression

Le ministère palestinien de la Santé à Gaza a déclaré que l’occupation nazie sioniste a commis 24 massacres contre des familles dans la bande de Gaza, tuant 210 martyrs et 386 blessés, au cours des dernières 24 heures.

Le ministère a ajouté mercredi dans un communiqué qu’un certain nombre de victimes se trouvent toujours sous les décombres et sur les routes, et que les ambulances et les équipes de la protection civile ne peuvent pas les atteindre.

Il convient de noter que le bilan de l’agression génocidaire sioniste contre la bande de Gaza s’est alourdi, au cours de son 110e jour, à 25 700 martyrs et 63 740 blessés, depuis le 7 octobre dernier.

Lien court:

Copied